Cookielabs Côte d’Ivoire : Auger Cadet Seoulou en guerre contre le Cacao swollen shoot virus

« Cookielabs » est le nom donné par Auger Cadet Seoulou à la start-up qui lutte contre les maladies agricoles. Et en particulier contre le virus du Swollen shoot, qui est la cause première de l’infection et de la destruction de nombreuses plantations de cacao en Côte d’Ivoire.

(Cio Mag) – C’est un polytechnicien sûr de son fait qui part en croisade contre le virus du Swollen shoot. Quand Auger Cadet Seoulou décide de combattre cet agent pathogène, qui menace la production nationale, c’est bien pour répondre à un besoin national. Formé à l’école d’excellence Felix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro – l’INP-HB, cet ingénieur des Systèmes informatiques est aussi titulaire d’un Master en Management des projets technologiques. Passé tour à tour par la Société nationale d’opération pétrolière de Côte d’Ivoire (PETROCI), la Coopération allemande au développement (GTZ) et la Fonction publique, il confirme son expertise dans la gouvernance et le pilotage de projets IT. Mais, l’informaticien ivoirien est avant tout un startupeur dans l’âme. Et il se laisse « piquer », en 2017, par le virus du Swollen shoot au travers de Cookielabs. C’est le nom donné à sa start-up, contraction de « Cookie » qui désigne un fichier enregistré dans un navigateur web et « Labs », diminutif anglais de Laboratoire.

Muni d’un drone, Auger Cadet Seoulou effectue régulièrement des allers-retours entre Abidjan, la capitale économique et des plantations de cacao en zones rurales.

« Nous utilisons des algorithmes cognitifs qui nous permettent, grâce à des survols de drone, de collecter des données. Elles sont analysées afin de détecter précocement les maladies spécifiques au cacao, notamment le Swollen shoot », explique le CEO de Cookielabs.

Depuis quatre ans, il est à la manœuvre et l’idée commence à porter du fruit. Aujourd’hui, la start-up dispose d’une béta test opérationnelle. Les capteurs multispectraux permettent de repérer le Cacao Swollen shoot virus (CSSV) à une vitesse « dix fois plus rapide que l’œil humain ». La technologie d’imagerie spectrale, qui est couplée à de l’Intelligence artificielle, facilite la collecte de données sur la végétation et la météo. Cookielabs est ainsi en mesure d’indiquer le niveau de fertilité d’un sol et de stress d’une plante, ainsi que la météo d’une zone.

Drone de repérage du CSSV

A Ahouabo, village d’Anyama situé à une dizaine de kilomètres d’Abidjan, Nono Assagbou et d’autres planteurs tirent profit de la technologie Cookielabs. Leurs récoltes sont préservées du Swollen shoot. « Nous comptons sur Cookielabs pour garder nos plantations saines et augmenter notre production », témoigne l’agriculteur. En avril, sa plantation a été survolée par un drone piloté par Auger Cadet Seoulou. Ce jour-là, l’agripreneur a réalisé un test grandeur nature supervisé par la brasserie ivoirienne Solibra, dans le cadre du Prix Pierre Castel 2021. Le startupeur et son équipe ont prouvé que l’informatique est en capacité de résoudre l’épineuse équation du CSSV sur la production locale. Et l’épreuve a été couronnée de succès.

Le 30 avril, Cookielabs a été gratifié du 2e prix et reste la seule start-up technologique à monter, cette année, sur le podium. « Nous sommes heureux d’être lauréat du 2e Prix Pierre Castel 2021. L’enveloppe de 5000 euros (3 280 000 FCFA) va nous permettre d’acquérir de nouveaux équipements – notamment des capteurs et des drones –, d’implémenter éventuellement un module sur notre plateforme d’Intelligence artificielle et de faire rayonner un peu plus notre solution à l’étranger », a déclaré Auger Cadet Seoulou.

Anselme Akéko

Journaliste spécialisé en économie numérique, cybercriminalité, inclusion numérique et financière, et transition digitale. Passionné de web journalisme, Anselme Akéko est Responsable éditorial Cio Mag Online et correspondant en Côte d'Ivoire.
Contact : +225 05 55 46 49 94 (WhatsApp)

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.