Aéroports digitalisés contre le coronavirus au Kenya  

0
989

Pour accélérer la prestation de services, réduire le temps d’attentes des services au sein de l’aéroport et surtout limiter les risques de propagation du virus, le ministère kényan de la santé a officiellement numérisé le formulaire de surveillance de la santé des voyageurs en temps de Coronavirus.

(CIO Mag) – Les aéroports du monde fonctionnent actuellement au rythme de la Covid-19. Après les réouvertures quoique timides des frontières aériennes, de nombreux protocoles sont à suivre en guise de prévention. Ce qui n’est pas aisé pour les voyageurs et fournisseurs de services. Le digital une fois de plus vient simplifier les procédures.

Désormais les voyageurs arrivant au Kenya pourront se connecter via le portail M-health, fournisseur de solutions informatiques innovants qui améliorent la qualité, l’accès et les soins de santé essentiels pour toutes les populations utilisant la téléphonie mobile. Mais ils pourront aussi utiliser un lien pour accéder au formulaire électronique, scanner un code QR à l’aéroport ou utiliser l’application Jitenge du ministère de la Santé.

Le remplissage des formulaires nécessite les données détaillées relatives à la pandémie, les contrôles de température, les comorbidités et d’autres informations sur leur état de santé. Ce, en quelques minutes contrairement au long moment qu’il fallait attendre en faisant la queue pour la vérification des formulaires.

Selon la presse locale, ce formulaire numérisé encore en phase pilote sera désormais pleinement opérationnel et fera passer l’aéroport au mode sans papier. Il fera gagner du temps, réduira les contacts physiques entre les personnes pour freiner la propagation du coronavirus.

Pour les autorités kényanes il est aussi question d’accélérer les opérations à l’atterrissage afin de garantir également qu’il est sûr d’entrer et de sortir du pays en raison de la pandémie.

Par la même occasion, cette disposition numérique permettra de suivre ou garder un œil sur les voyageurs pour vérifier leur statut Covid-19 pendant leurs quatorze jours de veille sur leur santé.

Aurore Bonny

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here