Au Togo, la CENI abandonne le système de sécurisation électronique du vote

0
1372
Tchambakou Ayassor, Président de la CENI du Togo.

(Cio Mag) – Les élections présidentielles se tiennent au Togo ce samedi 22 février 2020. La commission électorale nationale indépendante avait prévu un dispositif de sécurisation électronique des résultats du vote. Le système appelé SINCERE ne sera finalement pas utilisé. La CENI l’a annoncé ce 19 février. A en croire les arguments évoqués par l’institution ce jeudi, « des informations concordantes font état d’un risque très élevé de piratage du système ». L’annulation de l’utilisation du dispositif n’a pas cessé de susciter des commentaires depuis 24h. Avec le SINCERE, la CENI prévoyait aller plus vite en obtenant des images ou vues des résultats à la fin de chaque traitement dans les bureaux de vote (9389) et dans les Commissions électorales locales indépendantes (CELI), 46 au total.

Toutefois, le numérique reste un des moyens de facilité que la CENI met à la disposition des électeurs. Ces derniers pourront toujours, à l’aide de leur mobile, vérifier leurs centres de vote. Cependant, il faut souligner que ce n’est pas la première fois que le Togo tente, sans y parvenir, d’utiliser des solutions numériques dans la centralisation des résultats électoraux. En 2010, avec l’appui du PNUD, le pays avait mis en place un dispositif basé sur le VSAT qui a échoué. 2015, SUCCES, une autre méthode a été tentée sans aller jusqu’au bout; en cause, des controverses au sein de la classe politique.

Autre défi pour le pays, tenir cette élection présidentielle sans aucune coupure d’internet. C’est là en réalité que les internautes togolais attendent le gouvernement.

Souleyman Tobias, Lomé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here