Bénin : vers la suppression du registre d’actes de naissance

En marge du lancement de la distribution des cartes d’identité nationales biométriques le jeudi 18 mars dernier, le gestionnaire mandataire de l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip), Cyrille Gougbédji, a annoncé l’enregistrement systématique de toutes les nouvelles naissances au Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip), à partir du 1er avril 2021.

(CIO Mag) – Bientôt, il n’existera plus de registre d’actes de naissance au Bénin. Telle est l’annonce du gestionnaire mandataire de l’Agence nationale d’identification des personnes, fruit des reformes menées pour la dématérialisation de l’état civil au Bénin depuis la création de l’Anip en 2019. Missionnée pour moderniser le processus d’identification des personnes, l’Anip est parvenue à la mise en place d’actes de naissance sécurisés ayant permis la confection des cartes d’identité nationales biométriques.

« La carte nationale d’identité biométrique vient révolutionner la gestion des personnes et garantir plus d’efficacité dans l’identification et davantage d’inclusion sociale et de simplification », se réjouit Cyrille Gougbédji. De septembre 2020 à janvier 2021, plus de 45 000 demandes ont été enregistrées, traitées et la distribution des cartes d’identité nationales biométriques a été lancée depuis ce 18 mars.

Au Bénin, les actes de naissance ont toujours été délivrés sur la base d’un registre que détiennent les mairies. Mais suite aux aléas, ces actes sont parfois abîmés ou perdus. L’enregistrement systématique des naissances au Ravip vient mettre fin à ces désagréments, réduire les tracasseries administratives et faciliter l’établissement du passeport et d’autres actes vitaux. Il était annoncé le projet de construction d’un Centre national de personnalisation des titres sécurisés dont l’érection arrive à terme. Il facilitera la satisfaction des demandes d’actes dans de meilleurs délais.

Michaël Tchokpodo, Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here