Bilé Diéméléou, Dg ARTCI : «Nous devons repenser la vie urbaine en rendant nos villes plus intelligentes»

0
1017

(CIO Mag) – « Villes intelligentes et durables ». Un concept guidé principalement par l’intégration des TIC dans les systèmes de gouvernance urbaine. Les contributions sur le sujet se multiplient, et ce n’est pas un effet de mode. Les difficultés de captation des ressources urbaines (eau, électricité) dues à la croissance démographique galopante, au vieillissement et à l’inadaptation des infrastructures, imposent un nouveau de modèle de pilotage que le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI) appelle de tous ces vœux.

« Aujourd’hui et plus que jamais, nous devons, ensemble, repenser la vie urbaine en rendant nos villes plus intelligentes pour mieux servir le citoyen, réduire notre empreinte énergétique et soutenir une croissance durable. Continuer comme avant n’est certainement pas viable à long terme. Les villes ont besoin d’innovation et d’une nouvelle gouvernance pour partager les données et les transformer en décisions et prévisions au service des citoyens », a fait observer M. Bilé Diéméléou dans le Bulletin de veille technologique Février 2018.

Lire aussi » Yamoussoukro, la ville numérique et les politiques d’aménagement du territoire

Dans ce document consacré à la ville intelligente et durable, l’actuel président du comité de coordination du réseau francophone de la régulation des télécommunications (FRATEL) affirme que « le potentiel offert par les technologies de l’information et de la communication (TIC) constitue une opportunité unique de redéfinir nos modes de fonctionnement afin de relever les défis qui menacent la pérennité de nos villes ». Bilé Diéméléou reste convaincu que l’innovation apportée par les TIC permettra, à terme, de créer le cercle vertueux d’un développement intelligent et durable respectueux de l’environnement. « Il faudrait donc que nos pays s’engagent dans une démarche assurée de migration de nos villes actuelles vers des schémas plus intelligents et durables », insiste-t-il.

En tout état de cause, les villes sont confrontées à des défis d’ordre économique, social et environnemental soulevant, à l’aune des TIC, des problématiques aussi légitimes les unes que les autres. « Comment implémenter une ville intelligente et durable ? Comment intégrer ce plan de développement aux politiques des Etats développés ou en cours de développement ? » Des questions auxquelles l’ARTCI apporte un éclairage en plongeant dans les cinq villes les mieux gérées au monde grâce aux TIC. A savoir Singapour, Barcelone, Londres, San Francisco et Oslo.

Anselme AKEKO – Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here