Burkina Faso : Mauvaise qualité des appels – Airtel, Télécel et Telmob épinglées par la Ligue des consommateurs

Dimitri Ouédraogo, DG de Telecel, avec Hien Gilbert, président de la LCB. (crédit: Burkina24)
Dimitri Ouédraogo, DG de Telecel, avec Hien Gilbert, président de la LCB. (crédit: Burkina24)

 

(Cio Mag) – Fatiguée de supporter la mauvaise qualité des services de  communication sans que rien ne soit fait par les opérateurs concernés, notamment Airtel, Telecel et Telmob, pour changer la situation, la Ligue des consommateurs du Burkina Faso (LCB) a décidé de porter, elle-même, ses plaintes aux oreilles des responsables de ces entreprises. Ainsi, une délégation de la LCB conduite par son président, Hien Somda-Begni Gilbert, s’est rendue, le vendredi 15 mai dernier, dans les locaux de Telecel, puis d’Airtel (Telmob n’ayant pas répondu à la correspondance qui lui a été envoyée par la LCB), pour faire cas des désagréments subits par les consommateurs en raison de la détérioration continue de la qualité des services fournis, rapporte Burkina24.

Interruptions intempestives des communications, réseaux téléphoniques défaillants, wifi de mauvaise qualité, non-couverture de certaines localités de l’Est du pays, sont les difficultés vécues quotidiennement par les consommateurs. Et la LCB a tenu à les exposer de vive voix à Dimitri Ouédraogo, directeur général de Telecel, et, dans l’après-midi, à Ben Cheick Haidara, directeur général d’Airtel Burkina.

Sur cette question, le Dg de Telecel a souligné la nécessité de fournir des services d’une qualité acceptable. Sans quoi, « il est certain que le consommateur ira voir ailleurs », a-t-il dit.

Quant à Airtel, son Dg, Ben Cheick Haidara, a expliqué à la délégation de la LCB, les difficultés qui sont les siennes et les incompréhensions dont l’entreprise fait l’objet, « pour pouvoir amplement satisfaire ses clients ». Non sans prendre en compte les préoccupations des consommateurs.

Pour sa part, la LCB, par la voix de son président Hien Gilbert, a insisté sur le fait que la satisfaction ne viendra que lorsque les consommateurs auront constaté qu’ils communiquent aisément. « Nous sommes toujours dans l’attente », a-t-il précisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *