Cameroun – La Nuit du Web: 11 meilleurs acteurs du Web récompensés pour leur créativité, leur ingéniosité et leur esprit d’innovation

0
957

(Cio Mag) – L’histoire retiendra que pour la première fois au Cameroun, c’est Jean Pierre Boep qui organisa en juillet dernier la première édition de « La Nuit du Web ». Événement unique en son genre pour soutenir et encourager  les créateurs dans l’univers des TIC. Cette cérémonie qui a célébré la créativité, l’ingéniosité et l’esprit d’innovation, a comme base l’encouragement de tous ceux qui se meuvent à utiliser les TIC.

Ils étaient un peu plus d’une trentaine de nominés dans plusieurs catégories de l’économie

Danielle Akini (CEO Geniuscenter) Prix woman In Tech de l’année

numérique, et seulement 11 (onze) ont réussi à convaincre les membres du jury par leur créativité, leur ingéniosité ou leur esprit d’innovation. Ceux qui ont réussi à monter sur la plus haute marche du podium de cette Nuit du Web ont pour nom: Meilleur site web institutionnel: Camtel (l’opérateur historique de téléphonie au Cameroun); meilleur transformation digitale: Ecobank (la banque panafricaine qui vient d’ essuyer il y a quelques jours une vraie-fausse nouvelle sur sa fermeture); meilleur Blog de l’année: www.voila-moi.com; meilleur webzine: C’koment Magazine; meilleur community manager: Jym Kevin Moukoury (BioPharma); meilleur initiative digitale: Ndem du Takesh (Loick Nkono); meilleur entrepreneur web: Diane Audrey Ngako (Visitez l’Afrique): Woman in tech de l’année: Danielle Akini (Genuis Center); Personnalité web de l’année: Joëlle Ebongue (La vie d’Ebene Duta); meilleur site web en CM: www.coredoo.cm; meilleur site web d’entreprise: Deelynx.com.

Cette cérémonie de « La Nuit du Web » rentre dans le cadre de la politique stratégique de Jean Pierre Boep pour soutenir les créateurs de contenus et récompenser les meilleurs acteurs du web au Cameroun.

Jean Pierre Boep, promoteur de « La Nuit du Web »

Selon Jean Pierre Boep : « après cinq ans d’un bouillonnement intense de la sphère digitale, technologique et web camerounaise, il a paru opportun de créer un événement qui met en lumière les acteurs du digital. En effet, ces dernières années ont été marquées par un développement croissant et effréné du digital en Afrique en général et particulièrement au Cameroun. La création des contenus pour le web, la transformation digitale des entreprises, la formation et enfin la volonté du gouvernement camerounais, de comprendre et encadrer le secteur des technologies numériques, sont autant d’éléments au cœur des mutations de ces dernières années. Au regard de cela, une nuit des Awards qui récompense les meilleurs dans leur domaine est apparue comme une nécessité afin de contribuer à montrer ce qui se fait de bien dans cet univers et les acteurs au cœur de cette démarche. De cela en découlera plus de crédibilité, plus de professionnalisme et plus de visibilité pour la Webosphere camerounaise».

Madame Dorine  Modi Din, chef du projet, tout en appréciant l’engouement des acteurs de la Toile, explique: « avant, au Cameroun, la communication digitale était quasi inexistante. Puis on s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup de camerounais qui faisaient beaucoup de belles choses. On s’est dit pourquoi ne pas primer ceux qui en font de plus belles. »

Ils étaient au départ près d’une centaine de candidats inscrits dans chaque catégorie. Après un premier processus de sélection, dix présélectionnés sont retenus dans chacune des catégories. Le choix du vainqueur était déterminé à 30% par le public et 70% par un jury constitué de personnalités et expertes en matière de web. Les dossiers de candidature étaient passés à la loupe en tenant compte notamment du nombre de « Like », des réponses de clients, et de la pertinence du travail.

C’est depuis une demi-dizaine d’années que l’environnement digital, technologique et du web camerounais est en perpétuelle mutation. Et le fondateur de cet événement, Jean Pierre Boep d’ajouter que : « grâce à l’amélioration du taux de pénétration de la connexion haut débit, on observe plusieurs mutations au rang desquelles l’explosion des contenus pour le web, l’émergence de certaines activités ou métiers dans cet environnement, en l’occurrence le community management, le blogging, les développeurs web et les influenceurs. Ces éléments et bien d’autres ont motivé le promoteur de  »La Nuit du Web » à se lancer dans l’organisation d’un tel événement.

Les lauréats seront pendant 1 an les ambassadeurs du web camerounais et cela impactera forcément leur travail. « Nous travaillerons à créer des ponts entre eux et d’autres parties prenantes afin qu’émergent d’autres idées, ou projets dont le but sera de faire avancer notre écosystème digital », confie Jean Pierre Boep qui, à l’issue de cette première édition a laissé entendre sa ferme volonté à poursuivre l’aventure. Aussi, pourrait-il compter sur  le ministère des Postes et Télécommunications, les institutions financières et les opérateurs de la téléphonie mobile.

Les observateurs avertis de l’économie numérique  ayant pris part à cette cérémonie ont eux aussi émis le vœu de voir l’aventure se poursuive ; les initiatives et startups mieux accompagnés par les financiers pour le développement de leurs créations pour le bien de tous les camerounais.

Jean-Claude NOUBISSIE, Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here