Christine Lagarde, DG FMI sur les GAFA : « L’optimisation fiscale est légitime jusqu’à un certain point »

0
1070

(CIO Mag) – La grosse problématique de l’optimisation fiscale chez les géants du numérique vue par la directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI). Aux yeux de Christine Lagarde (photo), la pratique est « légitime jusqu’à un certain point ». Une position exprimée dans une interview que l’ancienne ministre de l’économie de la France a accordée au journal Les Echos. Preuve que le sujet n’est pas le plus préoccupant au regard des enjeux actuels, l’avocate et femme d’affaires considère que « la taxation n’est pas le seul sujet sur la table » puisqu’il y a « le déséquilibre lié à la constitution d’un oligopole sur la gestion des données ».

Et comment donc « faire bouger les lignes », lui demande le journal ? Mme Lagarde répond que « ce n’est pas en allant vers un démantèlement des Google, Baidu et autres que l’on arrivera à un nouvel équilibre favorisant l’arrivée de nouveaux entrants » avant d’ajouter que « ce qui valait pour Microsoft ne vaut pas nécessairement aujourd’hui ». Toutefois, la patronne du FMI reconnait qu’il y a « incontestablement un problème qui rappelle tout le débat sur les entreprises « to big to fail » en matière financière il y a dix ans ».

Elimane

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here