Côte d’Ivoire : des journalistes initiés au « fact checking »

0
980

(CIO Mag) – Un atelier de formation portant sur « Initiation au fact checking » organisé par E-jicom (Ecole supérieure des métiers de l’internet et de la communication) en collaboration avec Africa Check (organisation indépendante de fact checking lancée par la fondation AFP), s’est tenu du 16 au 20 juillet à Abidjan – Côte d’Ivoire.

Cette formation animée par Hamadou Tidiane Sy, journaliste – fondateur de E-jicom, avait pour but d’apprendre les méthodes du fact checking aux journalistes et d’encourager la pratique dans les rédactions.

Défis de la véracité

Avec l’explosion d’internet et des réseaux sociaux, des informations vraies ou fausses sont partagées par des milliers de gens, mais également par des journalistes qui n’ont pas pris le temps de les vérifier ; des individus ayant des portées plus grandes que les médias mettent la pression sur les journalistes qui n’ont plus le monopole de l’information.

En faisant ainsi apparaître de nouveaux défis, les changements qui s’opèrent à l’ère du numérique appellent à la renaissance du journalisme qui ne doit pas se complaire dans la médiocrité, mais se réinventer en s’adaptant aux réseaux sociaux, à l’infobésité et au flux de l’information.

L’une des manières d’y parvenir est de pratiquer le fact checking. Né aux Etats-Unis, ce mode de traitement de l’information consiste à vérifier des faits (affirmation, image, élément vidéo ou sonore), afin d’en déterminer la véracité et l’exactitude.

Destiné aux journalistes travaillant en Côte d’Ivoire, cet atelier de formation sur le fact checking a été organisé en deux sessions : une première session de trois jours (du 16 au 18 juillet) a regroupé des journalistes de moins de 7 ans d’expérience ; et une deuxième session de deux jours (du 19 au 20 juillet), destinée aux journalistes plus expérimentés ayant des responsabilités dans les rédactions.

La formation s’est achevée par la remise d’attestation de participation aux journalistes.

Anselme AKEKO, Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here