Coupure d’internet en RDC : des Kinois partagent le réseau de Brazzaville

0
1390

(CIO Mag) – Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a pris la décision de couper l’internet et l’utilisation des réseaux sociaux, depuis le 31 décembre craignant la publication des résultats des élections du 30 décembre 2018 par des services non habilités  outre la Commission Electorale Nationale Indépendante  (CENI).

Les populations des deux rives (République du Congo et République Démocratique du Congo) profitent de l’espace communicationnel que partagent les deux pays, en utilisant les abords du Fleuve Congo, notamment le réseau communicationnel de la République du Congo, pour passer les messages à l’aide de smartphones.

Les internautes de la République Démocratique du Congo viennent massivement aux abords du fleuve Congo pour certains profitant du signal du Congo Brazzaville et d’autre traversent même le fleuve Congo pour utiliser les réseaux sociaux et rester en contact avec l’extérieur.

Lire aussi » Présidentielles en RDC : les USA et l’UE demandent le rétablissement du réseau Internet

Le 1er janvier 2018, les Kinois ont passé les fêtes de fin d’année sans réseaux sociaux, ils estiment que ce mode de communication est aujourd’hui l’une des principales sources d’information.

Les deux Congo disputent l’espace aérien en matière de télécommunication, il n’est pas rare de constater que les réseaux des opérateurs de part et d’autre présentent souvent des interférences et des perturbations.

Les réseaux sociaux servent de canal de communication aux candidats pour véhiculer l’information ; dans un processus électoral où les réseaux sociaux sont une importance capitale, sa bonne utilisation peut éviter les fakes news.

Les opérateurs de téléphonie mobile déplorent cette situation qui cause des pertes énormes, en outre, ils  souhaitent le rétablissement de la connexion internet le plus tôt possible.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here