Cyberattaque : l’Algérie souffre d’une fuite massive de données

(Cio Mag) – L’Algérie est le deuxième pays le plus vulnérable en termes de cyberattaques après l’Iran avec un taux de 31, 29% d’Algériens confrontés à des tentatives de piratage, indique un rapport détaillé de la firme de sécurité, Kaspersky. Le document porte sur l’état de la cybercriminalité dans le monde en 2020.

Les données personnelles de centaines de millions d’utilisateurs, dont 11 millions de profils algériens sur Facebook, ont été volées. Leurs numéros de téléphone, identifiants, noms complets et adresses mails ont été mis en ligne sur un forum consacré au piratage, comme l’ont relaté certains médias du pays.

Des informations qu’un  hacker a décidé de rendre publiques, ce 14 avril 2021, divulguant ainsi des archives concernant 533 millions d’internautes de 106 pays différents. Près de 20 millions de comptes français et 32 millions de comptes américains pourraient être affectés, a déclaré Alon Gal, directeur technique de l’agence anti-cybercriminalité, Hudson Rock.

Depuis juin 2020, ces fichiers circulent sur des « marchés noirs » numériques. Une fuite qui pointe du doigt les opérateurs de Facebook étant donné que les données en question pouvaient être fournies en échange d’un certain prix. Désormais gratuites, ces données sont entièrement et librement accessibles à qui le souhaite.

Petite ironie de l’histoire, le numéro de téléphone de Mark Zuckerberg lui-même, le PDG de Facebook, se trouverait dans la liste.

Et ce n’est pas la première fois que des données de millions d’utilisateurs du premier réseau social, contenant près de 2,8 milliards d’utilisateurs mensuels, se retrouvent en ligne. L’entreprise traine depuis 2018 une très mauvaise réputation en matière de protection des données. Une image ternie lors du scandale Cambridge Analytica, du nom d’un cabinet britannique qui avait détourné les données de dizaines de millions de personnes.

Zakaria GALLOUCH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here