Digitalisation : « Nous voulons un nouveau modèle pour le Togo et l’Afrique », Cina Lawson

Le Ministre de l’Economie numérique et de la transformation digitale du Togo, Cina Lawson a rappelé vendredi 29 octobre la vision du pays pour sa digitalisation. Profitant d’une visite de Ousmane Diagana, Vice-Président pour l’Afrique de l’Ouest et centrale de la Banque Mondiale, au Data Center de Lomé, la ministre Cina Lawson a émis également le vœu que les initiatives togolaises soient divulguées sur le continent.

« La vision que nous avons, c’est de devenir un centre de data centers », a déclaré Cina lors de la visite du Vice-Président de la Banque Mondiale à Lomé. La Ministre de l’Economie numérique et de la transformation digitale du Togo a alors évoqué les enjeux liés à cette vision. « Ce que nous aimerions voir, ce sont des data centers adossées à de l’énergie solaire ». Pour le Togo, il s’agit de promouvoir la convergence entre l’énergie et le digital.

Cina Lawson est revenue sur les projets que déploie le Togo pour y parvenir. Notamment, des initiatives encourageant le développement parallèle du réseau électrique et de la fibre optique. Une initiative pour mutualiser les infrastructures afin de mieux desservir les populations, a rappelé la ministre de l’Economie numérique. Elle a insisté sur la nécessité de créer des modèles pérennes. « Ce que nous voulons, c’est un nouveau modèle pour le Togo et pour l’Afrique. Le Togo se digitalise à grand pas. L’ensemble des pays africains se digitalisent à grand pas. C’est le moment pour nous de faire les choses différemment. Et on aimerait, avec beaucoup d’humilité, que certaines des bonnes choses que nous faisons au Togo soient exportées ailleurs », a souhaité Cina Lawson.

Lire aussi – Lomé Data Centre, socle de la souveraineté numérique du Togo

Un pays inspirant…

Pour la Banque Mondiale, cette vision du Togo est à soutenir. Car, elle promeut une digitalisation respectueuse de l’environnement, en encourageant les énergies propres. Selon Ousmane Diagana, Vice-Président pour l’Afrique de l’Ouest et centrale de la Banque Mondiale, « le développement dans ce siècle sera numérique ou ne le sera pas. Ce qui demande que les pays créent des conditions nécessaires afin de faire des progrès fulgurants pour l’atteinte des objectifs de développement ».

Le numérique est ainsi un facteur de compétitivité, d’attraction d’investissements aussi bien privés qu’internationaux, a ajouté le Vice-Président de la Banque Mondiale. C’est donc en cela que la vision du Togo, selon lui, est « une initiative, malgré la taille du pays, qui le prépare pour être, dans le secteur de l’économie numérique, un géant de l’Afrique pour faire progresser son économie, mais aussi servir comme pays de référence qui peut aider à inspirer les autres pays pour avoir les mêmes ambitions ».

Lomé Data center a été financé, entre autres par la Banque Mondiale, dans le cadre du Programme régional ouest-africain de développement des infrastructures de communications, WARCIP à hauteur de douze milliards sept cent soixante millions (12 760 000 000) F CFA.

1 comments on “Digitalisation : « Nous voulons un nouveau modèle pour le Togo et l’Afrique », Cina Lawson

  1. Le progrès du Togo dans le secteur du numérique est à applaudir. Nous espérons maintenant que le gouvernement investisse encore plus dans la formation des jeunes dans le secteur du numérique afin que les jeunes togolais puissent faire partir de la ressource humaine numérique au niveau international un peu comme l’Inde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *