Élection à l’UIT : le Sénégal décidé à conserver sa place au sein de conseil de l’Union

  • Par CIO MAG
  • 2 octobre 2022
  • 0
  • 132 Vues

Pour les élections qui se tiennent ce lundi à Bucarest en Roumanie, le Sénégal, candidat pour sa réélection comme membre au Conseil de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), est à fond dans la campagne électorale. 

Avec une délégation composée de l’Ambassadeur du Sénégal en Roumanie, Son Excellence Monsieur Papa Diop, des équipes du Ministère de la Communication, des Télécommunications et de l’Économie numérique, de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP), de la Présidence de la République, de la Primature et du Ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, l’objectif est de mettre toutes les chances du côté sénégalais.

C’est pourquoi une rencontre a été organisée  pour convaincre les pays électeurs à voter pour le Sénégal qui, cette année, veut faire mieux que lors des élections de 2014 à Séoul en Corée du Sud et 2018 à Dubaï aux Émirats Arabes Unis où il avait été réélu haut la main. C’est ce qu’indique un communiqué de l’Artp. Une rencontre qui a également vu la participation du Secrétaire général sortant de l’UIT,  le chinois Houlin Zhao.

Le directeur sénégalais des télécommunications , Modou Mamoune Ngom a donné un aperçu de la position du Sénégal. « Le Sénégal marque son appréciation du travail accompli par l’UIT et apprécie l’implication de tous les pays. Il s’engage à ce que les défis numériques qui nous interpellent soient relevés pour le bénéfice de nos peuples. Dans le but de participer activement à l’atteinte des objectifs de l’Union, et en référence au document C18/47 relatifs aux parrainages des salles du nouveau bâtiment du siège de l’UIT, le Sénégal a le plaisir de vous informer de sa décision de parrainer la salle d’allaitement pour un montant de cent mille francs Suisse (plus de 68 millions francs CFa) », a-t-il assuré.

Pour être réélu à l’issue du vote de lundi prochain, le Sénégal doit terminer parmi les 13 premiers pays de la région D, celle dédiée à l’Afrique. Hormis le Sénégal, 16 autres pays africains sont candidats à cette élection. Il s’agit de l’Algérie, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de l’Égypte, du Ghana, du Kenya, de la Mauritanie, du Maroc, du Niger, du Nigéria, du Rwanda, de l’Afrique du Sud, de la Tanzanie, de la Tunisie et de l’Ouganda. Membre de l’UIT depuis 1960, le Sénégal siège au Conseil de l’Union Internationale de Télécommunications depuis 1972 à nos jours. 

Mamadou Diop