Énergie et Numérique : Baobab+ lève 10 millions d’euros auprès de Norfund

L’entreprise Baobab+ annonce une levée de fonds de 10 millions d’euros, soit plus de 650 millions de francs CFA, pour se développer sur le continent, tout en consolidant ses activités existantes : le solaire et l’inclusion digitale.

(Cio Mag) – C’est la seconde levée de fonds mais surtout la plus importante pour cet acteur français spécialisé dans l’autonomie énergétique et l’inclusion digitale en Afrique. Après une opération réussie en avril 2021 ayant permis de lever 4 millions d’euros auprès de l’Energy Entrepreneurs Growth Fund (sous-gestion de Triple Jump), et du Facility for Energy inclusion Of-Grid Energy Access Fund (sous-gestion de LHGP Asset Management), Baobab+ remet le couvert avec ce nouveau financement de 10 millions d’euros accordé par le fonds norvégien Norfund.

D’après les dirigeants de cette société sœur de l’institution de microfinance Baobab (ex-Microcred), ces succès sont dus à la bonne croissance de l’entreprise (+58% en août 2021) ; ils vont faciliter le déploiement de ses activités vers le Nigéria, le Burkina-Faso et la République Démocratique du Congo. Baobab+ est déjà présente en Côte d’Ivoire, au Mali, au Sénégal et à Madagascar.

Depuis sa création en 2016, Baobab+ a déjà fourni des équipements à 220 000 foyers (1 200 000 bénéficiaires). En outre, elle vise à fournir des solutions d’inclusion digitale aux particuliers. Notamment en proposant des smartphones comme une passerelle vers l’inclusion financière. Une activité que l’entreprise a poursuivie jusqu’en mars 2021 avec le coréen Samsung, afin de fournir des facilités de financement de smartphones par des offres Pay-as-you-go (PAYG) ou paiements progressifs.

Lire » Baobab+ Côte d’Ivoire : le smartphone comme porte d’entrée à l’inclusion financière

Les activités de l’entreprise vont jusqu’à la fourniture de software, tels que des contenus d’e-éducation, de santé, ou de gestion micro-entrepreneuriale. Baobab+ considère qu’un bond technologique vers le digital, permis par l’électrification, est la meilleure solution pour absorber la croissance démographique de l’Afrique et ses besoins de développement. Combiné avec ses bons résultats de croissance, il semble que c’est cette communauté de vision qui a convaincu le fonds norvégien Norfund de s’associer avec elle, comme le rappel son dirigeant, Alexandre Coster : «C’est une chance pour nous d’avoir Norfund à nos côtés pour avancer.»

En effet, le fonds, qui bénéficie d’un portefeuille de 3,3 milliards de dollars, se spécialise dans les énergies propres et la finance. Il revendique par ailleurs une attention particulière pour les entreprises engagées dans le développement durable.

Anselme AKEKO

Anselme Akeko

Anselme Akeko

Journaliste spécialisé en économie numérique, télécoms-mobilité, mobile money, cybercriminalité, financement start-up, inclusion numérique et financière et transition digitale. Passionné de web journalisme, il est correspondant de Cio Mag en Côte d'Ivoire.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *