Espionnage : des responsables allemands redoutent les équipements 5G de Huawei

0
576

(CIO Mag) – Des responsables allemands redoutent que la construction du réseau 5G par l’entreprise chinoise Huawei soit utilisée par les services de renseignements de Beijing à des fins d’espionnage ou de sabotage. L’un d’entre eux n’a pas caché son désir de voir le gouvernement allemand emboîter le pas à l’Australie et aux Etats-Unis, qui ont décidé d’exclure les entreprises chinoises de la construction de leurs infrastructures 5G.

« Il y a une préoccupation sérieuse. Si cela ne tenait qu’à moi, nous ferions ce que font les Australiens », a-t-il déclaré à Reuters, sous couvert d’anonymat en raison de la sensibilité du sujet.

Bien que les arguments de sécurisation des infrastructures critiques soient mis en avant, prendre une telle décision n’est pas aisée. Interdire aux entreprises chinoises la 5G pourrait avoir des conséquences majeures sur les relations entre l’Allemagne et la Chine.

« Je m’inquiète pour ça. Il est peut-être trop tard », a déclaré un autre responsable allemand, pour qui les intérêts commerciaux, plutôt que les facteurs stratégiques, influencent les décisions allemandes sur ces sujets.

Entre crainte et prudence, l’Allemagne pourrait se tourner vers les entreprises européennes comme Nokia et Ericsson, sachant que Huawei, leader de la 5G, propose une technologie de pointe à bas prix.

Réagissant à cette polémique, le porte-parole de l’opérateur chinois a tenu à préciser que Huawei est une entreprise privée qui n’a aucun lien officiel avec le gouvernement.

« La cybersécurité a toujours été notre priorité absolue et nous avons une expérience éprouvée dans la fourniture de produits et solutions sécurisés à nos clients en Allemagne et dans le monde », a-t-il déclaré,dans un contexte où se joue l’avenir de l’Europe qui veille à ne pas devenir trop dépendante des États-Unis ou de la Chine à l’ère numérique.

Anselme AKEKO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here