Facebook : fin de l’Etat de grâce?

0
505

(Cio Mag) – Les GAFA n’ont plus le sommeil tranquille. Ce lundi, c’est encore Facebook qui se réveille mal avec un rapport des députés anglais. L’information publiée par AFP et reprise sur actu.orange.fr révèle des mesures contraignantes qu’exigent les parlementaires britanniques pour mieux contrôler les réseaux sociaux dont Facebook. Ce que veulent combattre ces représentants du peuple britannique, ce sont les « fake news ». Le ton est dur. Dans ce rapport que citent plusieurs médias, Facebook y est qualifié de « gangster numérique ». Pour cela, les députés britanniques veulent que le public reprenne le contrôle de ces plateformes afin d’avoir une souveraineté sur ses données.

Dans le rapport de 100 pages, fruit de 18 mois d’enquêtes,  les parlementaires britanniques exigent aussi un rapport indépendant sur l’ingérence étrangère dans la vie politique britannique via Facebook. Allusion faite au référendum sur le Brexit, le problème écossais et les législatives anticipées de 2014. Pour Damian Collins, président de la commission sur le numérique, la culture, les médias et le sport de la chambre des communes, « l’âge d’une autorégulation inadéquate doit toucher à sa fin ».

Ces accusations britanniques ne sont pas loin de ce qui est reproché à Facebook aux Etats-Unis d’Amérique. D’ailleurs, il est annoncé pour la firme de Mark Zuckerberg une sanction record de deux milliards de dollars au pays de l’oncle SAM.

Souleyman Tobias

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here