Focus sur ces solutions numériques qui veulent révolutionner le secteur de la santé en RDC

Neuf solutions numériques font parler d’elles dans le secteur de la santé en République Démocratique du Congo. Développées par des jeunes médecins, entrepreneurs ou informaticiens, ces solutions ambitionnent de révolutionner le secteur de la santé, grâce aux possibilités qu’elles offrent en termes de mise en relation du patient et du médecin, d’accès aux soins de santé, ainsi que dans la gestion des données des patients.

(Cio Mag) – La République Démocratique du Congo n’est pas en pole position en matière d’accès aux soins de santé en Afrique. Elle occupe la 39e place sur le continent, selon le récent rapport de la fondation Mo Ibrahim. Cette position montre que ce vaste Etat d’Afrique centrale a encore un chemin à parcourir pour assurer la couverture sanitaire de sa population. D’après le plan national de développement sanitaire recadré pour la période 2019-2022, l’effectif total du personnel de santé répertorié en 2017 est de 161.966 pour un pays dont la population est estimée à plus de 85 millions d’habitants, selon les données de l’Institut national de la statistique (INS). A ces défis s’ajoutent, entre autres, le faible taux d’infrastructure sanitaire et la lenteur de l’administration dans les structures sanitaires.

C’est dans ce contexte que des jeunes informaticiens, entrepreneurs et médecins s’activent pour changer la donne. Ils développent des solutions numériques, telles que des logiciels, des applications mobiles, des carnets médicaux, en vue de contribuer à l’amélioration du système sanitaire dans leur pays. Cio Mag fait un tour d’horizon de neuf solutions qui font parler d’elles après un meetup organisé par Kin start-up academy sur l’apport des startups de la healthtech en RDC.

Congo Medika 

C’est une plateforme numérique créée en 2019 par le Dr Emmanuel Epende. Elle assure trois grands services en RDC. Il s’agit des soins de santé à domicile, la livraison des médicaments et des conseils de santé. A travers son application mobile, cette plateforme offre l’opportunité à « ses milliers d’utilisateurs de s’informer sur leur éventuelle pathologie puis de réserver une consultation en quelques clics », à déclaré son créateur.

Anemiapp

Application mobile destinée au traitement de la drépanocytose, une maladie chronique en RDC. Créée par le Dr Arnold Wogbo en 2021, cette solution permet donc « de connaitre les lieux de soins et les banques de sang à proximité. Elle sensibilise le public sur cette maladie, donne des informations sur les lieux des tests, répertorie et géolocalise les centres de santés et les pharmacies agréés pour la délivrance des médicaments pour les malades », confie son créateur. Il sied de signaler que cette application a figuré, en 2021, parmi les 10 meilleures applications de santé en Afrique au concours challenger App Afrique de la Radio France Internationale et France 24.   

My Virtual Planning (My Vip)

Elle est une plateforme numérique d’éducation à la sexualité. Elle propose des téléconsultations avec des sexologues. Elle donne des conseils sur la contraception et offre le service de livraison des produits intimes à domicile. Après sa création en 2019, cette solution a déjà aidé « plusieurs jeunes filles à calculer leur cycle menstruel, à choisir leur méthode de contraception(…) Elle met aussi les jeunes mariés, vivant pour la plupart en RDC, au Cameroun, en Coté d’Ivoire et au Congo en contact avec un sexologue », précise Ulrich Kouesso, créateur de cette plateforme interactive.

Wiiqare

Porte-feuille numérique permettant à ses utilisateurs d’épargner et payer leurs soins de santé. L’argent épargnée dans cette plateforme ne peut utiliser qu’à des fins sanitaires. « Nous avons réussi à réinventer la manière dont les hommes épargnent pour leurs soins de santé. Nous avons signés des partenariats avec les structures sanitaires, dont les hôpitaux et les pharmacies en RDC », se félicité son créateur Bienvenu Zigabe. Cette stratégie de partenariat permet donc à Wiiqare de faciliter l’accès aux soins de santé aux population. Cette plateforme est accessible à tout le monde. « Tout commence par l’enregistrement à l’application pour ceux qui ont des smartphones ou l’enregistrement au mobile (USSD) et s’en suit l’épargne », explique-t-il.

Health-Malamu

Carnet médical numérique constitué des codes portatifs sous-forme de bracelet. Ce dispositif créé par le jeune Guylain Badesi vise à prévenir les erreurs médicales et sauver des patients. Ce carnet médical numérique est capable de stocker toutes les informations du patient afin de permettre au médecin d’avoir l’idée claire sur la situation sanitaire du malade. « Constitué de QR-code sous-forme de cartes ou bracelets, ce dispositif offre à ses utilisateurs la possibilité de connecter son application mobile à un smartphone », confie M. Badesi.

Hostoo

Plateforme centralisée et informatisée permettant la gestion des ressources médicales de bout en bout. Plusieurs fonctionnalités sont déployées afin de faciliter la gestion dans les structures médicales en République Démocratique du Congo. Parmi elles : « La gestion du parcours patient, la gestion des stocks de médicaments et consommables médicaux : les entrées et sorties des médicaments, la gestion de la facturation et de la caisse et la gestion d’abonnements et mutualités pour les patients faisant parties des mutualités et ayant une assurance médicales », précise Alpha Kazadi, créateiur de cette plateforme.

E-lenge 

Solution numérique healthtech qui permet aux jeunes de s’informer sur les problèmes liés à la santé sexuelle et productive. Lancée en avril 2021, l’application mobile E-lenge « permet également de maintenir un parfait lien de communication entre les jeunes et les prestataires de services de santé grâce au service de Tchat et aussi d’un Tchatbot », précise son créateur Giresse Kiyekika.

Wapimed

Une application mobile heathtech qui permet de géolocaliser les professionnels de la santé en République Démocratique du Congo. « L’idée étant de faciliter l’accès aux soins de santé dans les zones enclavées, cette plateforme met à la disposition des populations un annuaire de médecins spécialistes dans divers domaines de la santé », fait savoir son créateur Steve Nkashama.  

Luka Pharma

Application mobile permettant de vérifier la disponibilité et le prix des médicaments dans plus de 100 0 pharmacies en République Démocratique du Congo, sans se déplacer. « Cette application est disponible sur Play Store. Après son téléchargement et son installation, l’utilisateur peut consulter librement la liste des médicaments et le registre des pharmacies selon sa localisation », affirme son créateur Ulrich Kouesso.

Lire aussi: https://cio-mag.com/lapport-des-startups-de-la-healthtech-dans-le-systeme-sanitaire-en-rdc/

Enock Bulonza

Journaliste correspondant de Cio Mag en RDC.

View All Posts