Fusion Côte d’Ivoire Télécom et Orange Côte d’Ivoire : voici les cabinets qui ont conseillé les trois actionnaires

0
1612
L'agence commune de Côte d'Ivoire Télécom - Orange Côte d'Ivoire à Abidjan-Cocody centre.

(CIO Mag) – C’est le cabinet d’avocats d’affaires français Lacourte Raquin Tatar, spécialisé dans les opérations de fusions-acquisitions et l’immobilier, qui a conseillé le Groupe Orange dans le cadre de la fusion de ses filiales Côte d’Ivoire Télécom et Orange Côte d’Ivoire, révèle un communiqué dont une copie a été transmise hier à notre Rédaction.

On se rappelle en effet que le Groupe Orange avait annoncé dans un communiqué de presse publié la veille du nouvel an, la fusion effective par voie d’absorption de l’entreprise Côte d’Ivoire Télécom, principal fournisseur de téléphonie fixe, par la société Orange Côte d’Ivoire, leader du marché de la téléphonie mobile et du Mobile Money. Le document publié hier apporte un éclairage sur les acteurs de cette opération. Il s’agit notamment de l’équipe de Lacourte Raquin Tatar, qui est intervenue précisément sur les « aspects juridiques de l’opération de fusion ». Selon ledit communiqué, cette équipe était composée de Renaud Rossa (Associé), Nicolas Jüllich (Associé) et Jérôme Goudot (Collaborateur). « Orange était en outre conseillé par le cabinet Jean-François Chauveau pour les aspects de droit ivoirien », ajoute le document.

Quant à l’Etat de Côte d’Ivoire et Sifcom, les deux autres actionnaires, ils étaient respectivement conseillés par Maître Adama Kamara (cabinet ADKA) et par Maître Daniel Emir (cabinet Bruguière & Emir) dans le cadre de cette fusion. Un troisième conseil, notamment la Société Générale CIB (Hervé Hascoët et Colomban Mathieu de Vienne) est intervenue, selon le texte, en qualité de conseiller financier commun d’Orange Côte d’Ivoire, Côte d’Ivoire Télécom et de leurs actionnaires.

Anselme AKEKO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here