Glovo, le Uber espagnol de livraison à la demande lancé en Côte d’Ivoire

0
2137

(CIO Mag) – Glovo, le Uber de livraison à la demande qui permet aux utilisateurs d’acheter, de recevoir et d’envoyer, en quelques minutes, tous les produits de la ville sans quitter leur domicile, est désormais disponible en Côte d’Ivoire. L’annonce a été faite par les responsables de cette startup espagnole au cours d’une conférence de presse organisée le lundi 8 avril à Abidjan.

Intervenant à cette occasion, Tania Quintero, la responsable des opérations Afrique subsaharienne de Glovo, a déclaré que le lancement de cette application en Côte d’Ivoire permettra de « combler le vide entre le commerce électronique et le commerce de proximité », en rapprochant notamment le boutiquier, l’épicier, le supermarché ou le commerce de détail de tout client qui utilise un smartphone.

Le coût de la livraison pour la commande effectuée via l’appli Glovo est seulement de 500 F CFA, a indiqué Tania Quintero, précisant que le client peut payer par carte bancaire ou en espèces, une fois la commande livrée.

La startup a mis en place une politique de compensation adaptée à chaque marché. Afin de garantir la livraison de la commande, la plateforme Glovo dispose d’un système algorithme de machine learning qui calcule les trajets et attribue la commande au coursier le plus proche du lieu de saisi. Les coursiers sont également notés à chaque commande sur des critères basés sur la fiabilité et la rapidité.

« Le client peut voir l’avancement de sa commande en temps réel. La qualité de la flotte s’améliore avec la croissance de la demande multi-categorie », a expliqué Tania Quintero, avant de révéler que le challenge de Glovo en Côte d’Ivoire consiste à recruter des talents locaux pour adapter l’application d’origine espagnole aux réalités ivoiriennes.

Lancement de Glovo en Côte d’Ivoire. De g. à d., Ana de Vincente, conseillère économique et social à l’Ambassade d’Espagne en Côte d’Ivoire, Carlos Silvans, directeur développement du Groupe Glovo, Tania Quintero, responsable des opérations Afrique subsaharienne, et Priscilla Muhiu, la responsable du marketing Afrique subsaharienne.

Depuis sa création à Barcelone il y a 4 ans, la startup Glovo est présente dans plus de 23 pays répartis sur trois régions : l’Europe, l’Amérique du Sud et l’Afrique. Le lancement en Côte d’Ivoire intervient après le Maroc, l’Egypte et le Kenya.

Selon Carlos Silvans, directeur développement du Groupe Glovo, le choix de notre pays, le premier à découvrir cette application en Afrique de l’Ouest, se justifie pour trois raisons : l’émergence d’une classe moyenne avide de technologies et de confort ; la présence d’une main d’œuvre compétente ; et des conditions économiques favorables, la Côte d’Ivoire étant le deuxième pays africain avec le taux de croissance le plus élevé.

Carlos Silvans a ajouté que Glovo vient soutenir l’engagement des autorités ivoiriennes à renforcer la dématérialisation des services et la digitalisation de l’économie.

Pour sa part, Priscilla Muhiu, la responsable du marketing Afrique subsaharienne, a affirmé que l’arrivée de l’application de livraison à la demande de Glovo en Côte d’Ivoire ouvrira beaucoup d’opportunités dans le domaine de l’emploi. « Les ivoiriens pourront gagner de l’argent en livrant des produits à leurs compatriotes », a-t-elle dit.

Présente à cette conférence de presse, Ana de Vincente, conseillère économique et social à l’Ambassade d’Espagne en Côte d’Ivoire a mis en lumière les relations commerciales qui existent entre les deux pays. Selon elle, Glovo est la 44e entreprise espagnole à s’installer en Côte d’Ivoire, qui est par ailleurs le quatrième marché de l’Espagne en Afrique.

Glovo est ouvert à toute proposition de partenariat pour desservir les grands centres urbains de la Côte d’Ivoire. Pour l’heure, le service est disponible à Abidjan, précisément dans les communes du Plateau, Treichville et Marcory Zone 3 et Zone 4.

Anselme AKEKO, Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here