Karim SY, fondateur de Jokkolabs et membre du Conseil Présidentiel pour l’Afrique de Emmanuel Macron

1
566

Elu membre du premier réseau mondial d’entrepreneur social en 2012, Ashoka Fellow, Karim Sy est le fondateur de Jokkolabs, une action tank lancé en 2010 et dont l’ambition est de favoriser des changements structurels aux plans économique et social pour une prospérité partagée. Son rôle de catalyseur à travers son réseau de hub d’innovation ouvert dans 9 pays. Il a mené plusieurs initiatives en Afrique et en France. Son ouverture d’esprit dans le monde et sa capacité à faire collaborer des personnes venues d’horizons divers ont attiré l’attention du Chef de l’Etat français Emmanuel Macron qui l’a coopté parmi les membres du Conseil Présidentiel pour l’Afrique. Entrepreneur réputé et respecté dans le monde et disposant d’une expérience riche dans différents secteurs (aviation d’affaires, petite mine, forage hydraulique et minier, consulting, système financier, business angel), il est actuellement administrateur général de Maarch West Africa SA, un éditeur de logiciels libres. Depuis 1999, Karim Sy s’implique au Sénégal pour faire émerger le secteur en tant que rapporteur général de la grappe Téléservice au Conseil Supérieur de l’Industrie en plus d’être membre fondateur et membre du bureau exécutif d’OPTIC – CNP Sénégal (2003) qu’il représentera à la vice-présidence de la grappe TIC/service de la SCA (Stratégie de Croissance Accélérée) entre 2004 et 2014). L’homme qui se présente aussi comme un militant de la culture du logiciel libre a siégé un temps au conseil d’administration de FOSSFA (Fondation Africaine pour les Logiciels libres et à code ouvert de 2012 à 2015. Il est sorti de l’Ecole Polytechnique de Montréal, au Canada et est détenteur d’un DEC de Sciences Pures et Appliquées. Les 47 ans révolus, Karim Sy, désigné par le magazine Jeune Afrique parmi les « 25 leaders de demain » en 2013, fait partie de cette génération d’Africains engagés qui font bouger les lignes sur le continent.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here