Awa Ndiaye, présidente de la Commission de protection des données personnelles

1
1155

De son premier poste de professeur de Lettres Classiques au Lycée Blaise Diagne de Dakar à celui de présidente de la CDP du Sénégal, Awa Ndiaye a connu un parcours assez atypique. Pour cette passionnée de littérature française, conduire les destinées de la Commission de protection des données personnelles relève d’un nouveau challenge qu’elle tient à relever. Un pari, loin d’être gagné dans un nouvel environnement et des champs de compétences très larges. Mais en deux ans de service, cette Saint-Louisienne bon teint a réussi a pu s’adapter aux exigences de son nouveau métier : recevoir, instruire les plaintes de citoyens dont les données personnelles ont été malmenées, alerter, sensibiliser, faire des contrôles, parler à tous les acteurs avec la plus grande pédagogie qui soit. De formation littéraire, Awa Ndiaye renoue avec les amphithéâtres, deux ans après avoir débarqué au Lycée Blaise Diagne comme professeure pour aller faire sa thèse à la Sorbonne pour un troisième cycle en littérature française.  Au retour, elle réintègre l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar pour y enseigner la littérature française du XVI et du XVIIe siècle. « J’avoue que je suis allée en France uniquement pour mon troisième cycle que je tenais à faire, mais je n’ai jamais été quelqu’un qui a envie de vivre à l’étranger », nous confie-t-elle. C’est comme ça que l’ancienne ministre de la femme sous Abdoulaye Wade explique d’ailleurs son court séjour à Washington en qualité de consul du Sénégal et premier conseiller à l’ambassade. Au lieu de faire six ans, Awa Ndiaye ne séjourne que trois ans aux Etats-Unis avant de rentrer définitivement à Dakar pour être conseiller du Président pour la culture et l’éducation. L’une de ses plus grandes fiertés à la tête de la CDP, c’est d’avoir su impulser les contrôles, « un pan de la loi qui a été mis de côté ». Depuis, les descentes sur le terrain pour vérifier si les entreprises se conforment à la loi sur les données personnelles se multiplient. Aujourd’hui, la CDP sensibilise et prépare les acteurs locaux sur les nouvelles dispositions concernant le règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD) dont l’entrée en vigueur est prévue le 8 mai 2018.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here