Le Burkina Faso, premier pays d’Afrique de l’Ouest à basculer dans la Télévision numérique terrestre ?

2
2787
Bon nombre d’Africains sont encore privés du privilège d’accéder à moindre coût à une télévision riche de plusieurs bouquets de chaînes, avec des images de meilleure qualité offertes par la Télévision numérique terrestre. © Africa Marketing Expansion

(CIO Mag) – Pour un cadeau de fin d’année, ç’en est un ! Depuis le 30 décembre 2017, le Burkina Faso a lancé la Télévision numérique terrestre (TNT), ce qui en fait l’un des premiers Etats d’Afrique de l’Ouest à vivre cette expérience. Un privilège que la population peut savourer à sa juste valeur en regardant gratuitement quatorze chaînes locales offertes par le premier multiplex. RTB et RTB2, les deux chaînes publiques, de même que les télévisions privées Canal 3, Impact TV, TV Maria, CVK, El-Béthel, Burkina Info, BF1, TV Al Houda, SMTV et TVZ, diffusent désormais en numérique, rapporte Franceinfo.

Lire aussi » TNT : l’Afrique passe au numérique selon un timing à géométrie variable

Mi-juin 2015, à la date fixée par l’Union internationale des télécommunications (UIT) pour l’extinction du signal analogique en Afrique, la mobilisation des moyens financiers était le seul défi à relever pour lancer les travaux de la migration vers la TNT au Burkina. Ce verrou, levé grâce à un financement de 45 milliards de FCFA, les autorités ont obtenu les ressources pour mettre les bouchées doubles et atteindre leur objectif. C’est chose faite aujourd’hui ! 70% du pays est couvert par la Télévision numérique terrestre. Le basculement se fera suivant un programme qui prévoit une transition analogique-numérique de six mois. Le temps pour les ménages Burkinabé d’acquérir des postes téléviseurs compatibles avec la TNT ou de se procurer des décodeurs TNT.

Lire aussi » DISCOP Abidjan 2017 : Eutelsat officialise un contrat avec l’opérateur public de diffusion de la TNT au Burkina Faso

En 2015, seuls le Malawi, le Rwanda, l’Île Maurice, la Tanzanie, le Mozambique avaient cessé d’émettre en mode analogique. A ce lot se sont ajoutés le Maroc et la Tunisie. Le Sénégal et le Nigeria ont démarré la TNT. La Côte d’Ivoire, qui a lancé un pilote test TNT à un certain nombre de foyers , devrait rejoindre le peloton cette année. L’Afrique du Sud, en 2019.

Manque de financement, arrière-pensée d’influence sur la souveraineté des Etats, crise sociopolitique, reports multiples : les facteurs expliquant le retard accusé dans la migration vers la TNT varient d’un pays à un autre, mais les conséquences sont partout les mêmes. Bon nombre d’Africains sont privés du privilège d’accéder à moindre coût à une télévision riche de plusieurs bouquets de chaînes, avec des images de meilleure qualité.

Anselme AKEKO
anselme.akeko@cio-mag.com

2 COMMENTAIRES

  1. Félicitations aux frères du Burkina, mais c’est le Sénégal qui a migré en premier dans la sous-région et ce, depuis 2015.

    Aujourd’hui, l’état de l’art y est le suivant :

    – 92 % de pénétration démographique,
    – 89 % de pénétration géographique,
    – 480 000 STB fournis sur 865 000 contractés avec l’Etat, soit un peu plus de 55 % de pénétration du décodeur dans les foyers.
    – 20 sites de diffusion construits sur 25. Pour les 5 sites restants, EXCAF TELECOM, prestataire attributaire du marché, est en attente de recevoir de l’Etat, les terrains
    – Près de 80 chaines Télés et radios diffusées sur le support
    – Plus de 20 milliards déjà investis sur 39 prévus.
    – Services broadcast & broadband disponible sur le décodeur hybride.

    Merci de vous sourcer à Balancing Act, au DISCOP, etc. et vérifiez vos infos au préalable!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here