Le Nigeria envisage la digitalisation des visas touristiques

0
722
Muhammad Babandede

(Cio Mag) – Le Contrôleur général du Service d’immigration du Nigéria (NIS), Muhammad Babandede, a dévoilé le projet du pays de numériser les visas de tourisme avant la fin d’année. C’était lorsque Folorunsho Coker, le directeur général de la Société nigériane de développement du tourisme (NTDC), et son équipe lui ont rendu une visite de courtoisie samedi dernier dans son bureau au Nigéria, rapporte la presse locale.

Selon Babandede, il est question que tout soit numérisé sans contact physique avec quiconque. Tout se fera directement en ligne, partant du téléchargement de la candidature, la soumission, le paiement et l’obtention de l’approbation dans les 24 à 48 heures suivant la requête.

Il a aussi suggéré que les cartes d’embarquement et de débarquement soient téléchargées en ligne afin que depuis leurs gadgets électroniques, leurs téléphones portables ou ordinateurs, les candidats puissent les remplir.

« Cela améliorera l’expérience des étrangers » a affirmé le responsable de l’immigration cité par les médias nigérians.

Cette proposition part de son constat sur la difficulté pour les visiteurs étrangers de remplir les cases trop petites de ces cartes sous le format papier.

Révélant aussi la difficulté de rendre les visas touristiques libéraux car le tourisme étant devenu le maillon faible nigérian, il pense que cette numérisation améliorera cet état des choses tout en favorisant le climat des affaires pour le pays.

Cependant, à le croire, la question du visa n’est pas autant compliquée pour les personnes intéressées par le tourisme religieux. Il a même rapporté que ces dernières reçoivent le visa à l’arrivée pour certaines églises car leurs dépenses stimulent l’économie.

Concernant le flux de données qui sera engendré par cette digitalisation, le responsable Babandede a qu’il permettrait de faciliter l’établissement des statistiques sur les touristes en visite dans le pays.

Pour lui, il en va également de l’intérêt du tourisme et du développement durable du Nigeria.

Ce vent d’innovation a été salué par Coker qui considère que le manque d’interphase humain sur la plateforme de visa à l’arrivée prouve que le numérique est la voie à suivre pour accélérer le développement et les affaires dans le pays.

Par ailleurs le directeur de la NTDC trouve que la numérisation du classement des données sera aussi avantageuse pour les deux institutions. Il souhaite qu’elles se partagent aisément les données complètes qu’elles auront en leurs possessions. Lesquelles serviront aussi à la Banque centrale nigériane tout comme au Bureau national des statistiques.

Aurore Bonny

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here