Le portail national des services publics du Bénin, un an après

Sur le thème : « le citoyen au cœur de la dématérialisation de l’administration publique », un webinaire a été organisé par l’Agence des services et systèmes d’information (ASSI) ce jeudi 25 mars, pour commémorer l’an 1 du portail national des services publics du Bénin.

(CIO Mag) – 26 mars 2020 – 26 mars 2021 : le portail national des services publics du Bénin a un an. En prélude à cette célébration, un webinaire a été organisé pour faire le bilan, évaluer et faire des perspectives. Il y a un an, le Bénin avait nourri l’ambition de rapprocher les citoyens de l’administration et de faciliter les démarches administratives à tous les usagers du service public.

C’est dans ce contexte que le portail national des services publics du Bénin a vu le jour. Avec la possibilité d’accéder aux informations de plus de 560 services publics en ligne, d’effectuer des demandes d’e-services et de les obtenir depuis son téléphone ou son ordinateur sans se déplacer vers l’administration publique. Pour mener à bien ce projet, le Bénin a bénéficié de l’appui de l’Estonie, leader mondial d’e-gouvernance.

Davantage de services dématérialisés

Selon Serge Adjovi, Directeur général de l’ASSI, le Bénin a franchi un cap passant d’une administration où les formalités se font en présentiel à des e-services entièrement dématérialisés. Loin d’être satisfait du niveau d’opérationnalisation de ces services, il estime que des améliorations et rajouts vont continuer à se faire. « Le portail est destiné à tout le monde, citoyens et entreprises. L’objectif en le mettant en place est de centraliser les informations de tous les services de l’administration sur une plateforme et d’avoir des renseignements à jour », mentionne Yanos Adotévi, Chef de projet portail national des services.

Toutefois, le portail est basé sur le référentiel du Numéro personnel d’identification (NPI). Ce numéro est délivré par l’Agence nationale d’identification des personnes (ANIP) à la suite du Recensement administratif à vocation d’identification de la population (RAVIP). Avant fin 2021, huit nouveaux e-services vont se rajouter à la liste et concerneront le monde des affaires, le foncier ou encore le secteur du travail.

Au cours de ce webinaire, des retours d’expériences sur l’utilisation des différents e-services ont été partagés. De même que des observations sur le  délai de délivrance des actes, les difficultés liées au paiement, etc.

Michaël Tchokpodo, Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here