Les startups du Kenya, du Nigeria, d’Égypte et d’Afrique du Sud ont dominé les levées de fonds en Afrique en 2022

Les startups du Kenya, du Nigeria, d’Afrique du Sud et d’Égypte ont conservé leurs positions de leader en matière de levées de fonds en Afrique en 2022. Les jeunes pousses de ces pays détiennent 75% des 4,8 milliards de dollars levés en Afrique au cours de l’année qui s’est écoulée

(Cio Mag) – Les startups de ces 4 pays se sont taillées la part du lion dans le financement levé au cours de l’année 2022.  Il s’agit des jeunes pousses du Kenya, d’Egypte, du Nigeria et d’Afrique du Sud. Selon The Big deal, une plateforme de suivi des activités des jeunes pousses, les startups du Kenya ont attiré 1,1 milliard sur le 1,2 milliard levé dans cette partie du continent. Les performances kényanes s’expliquent, entre autres, par l’intérêt que les jeunes de ce pays accordent à l’entrepreneuriat et l’engagement des autorités dans la révolution technologique. Situé sur le côté Oriental du continent, ce pays se positionne comme un « modèle de la technologie » de cette région. Depuis 2013, il exécute un projet ambitieux dénommé « Konza Technopolis ». Lequel vise à développer une ville intelligente adaptée aux exigences technologiques et urbanistiques en vogue. Avec ce projet, le Kenya s’engage donc à développer un premier « sillicon savannah » en Afrique. 

Les moissons abondantes des Nigériens, des Egyptiens et des Sud-africains

En Afrique de l’ouest, sans surprise, les startups du Nigeria ont abordé 1,2 milliard sur 1,8 milliard mobilisé par les jeunes pousses de cette sous-région. En Afrique australe, les startups d’Afrique du Sud ont dominé les levées de fonds avec un ratio de 550 millions de dollars sur les 600 millions levés sur l’ensemble de la sous-région. Enfin, les startups d’Egypte ont dominé en Afrique du Nord. Sur les 1,1 milliard levé, les Egyptiens ont attiré 820 millions de dollars. Les prouesses de ces pays résultent de l’attraction de l’écosystème de leurs startups et du dynamisme de leurs marchés du capital-risque.

L’Afrique sur une bonne dynamique

Avec la population la plus jeune, l’Afrique est sur un bel élan. Ses startups réussissent davantage les levées de fonds. En 2022, les startups du continent ont levé 4,8 milliards de dollars levés. Une croissance de 11, 63℅ en comparaison avec l’année 2021 qui a eu un score de 4,3 milliards de dollars. « Avec cette lancée, nous pouvons affirmer sans trop de réserve que l’état actuel des startups est sur la bonne voie (…) », a noté Rocky Abdoul Miligita, consultant en finance digitale chez Microsave.   

En dépit de ce tableau reluisant, il y a une certaine disparité entre les sous-régions. Les startups d’Afrique australe, de l’ouest, de l’est, du nord ont un pas d’avance sur celles d’Afrique centrale. D’après la newsletter Afridigest, « si l’Afrique anglophone reçoit la majeure partie de l’attention accordée à la technologie en Afrique, l’Afrique francophone et l’Afrique subsaharienne francophone en particulier est un vaste marché inexploité qui offre des opportunités uniques ».

Enock Bulonza

ICT content producer. Cio-Mag correspondent in the Great lakes region Africa

View All Posts