Orange Digital Ventures investit dans la start-up éthiopienne Gebeya

0
743

(CIO Mag) – Orange Digital Ventures Africa a annoncé, le 10 février, un investissement dans la marketplace panafricaine Gebeya spécialisée dans la formation et le placement de développeurs. A en croire le site Afriveille, Orange Digital Ventures a dirigé, aux côtés de Partech Africa et Consonance Investment Managers, une levée de fonds de 2 millions de dollars américains qui vont servir à étendre le modèle à l’Afrique francophone.

Gebeya est une société EdTech basée à Addis-Abeba, en Ethiopie. Depuis sa création en 2016, elle a permis à plus de 600 talents spécialisés dans la Tech de valider son programme de formation ; 45 % d’entre eux ont d’ores et déjà trouvé un emploi par le biais de la plateforme.

Afin de toucher plus de jeunes, Gebeya travaille au déploiement de sa plateforme web de mise en relation talents / entreprises, avec l’ambition de devenir le « hub » privilégié pour les entreprises cherchant à identifier et mobiliser des développeurs qualifiés. Cela est d’autant plus vrai dans un contexte mondial où la révolution numérique impacte les modes de travail. Notamment au sein des multinationales comme Orange.

Lire » Orange va investir 1,5 milliard d’euros dans la formation des salariés

L’engagement de Gebeya dans la formation de développeurs, le groupe Orange souhaite donc l’accompagner. En s’appuyant sur son programme d’investissement dédié, Orange Digital Ventures Africa, créé en 2017. Objectif : soutenir Gebeya dans la recherche d’opportunités commerciales. Y compris avec ses filiales en Afrique. Sa filiale ouest africaine Sonatel est déjà cliente de la start-up.

De quoi réjouir le fondateur et CEO de Gebeya. « Cet investissement permettra de financer le lancement de plusieurs initiatives essentielles pour cette phase décisive de développement de Gebeya, et amorcer notre croissance future », a déclaré Amadou Daffe.

Pour sa part, Marieme Diop, d’Orange Digital Ventures Africa a exprimé la satisfaction de soutenir Gebeya et son équipe « chevronnée ». Elle dit croire fortement à sa capacité à créer un vivier d’ingénieurs africains talentueux à même de répondre à la demande internationale d’expertise dans les domaines de la Tech.

Anselme AKEKO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here