Sénégal : le propriétaire du site seneporno dans le viseur de la Brigade de lutte contre la cybercriminalité

0
4595
Awa Ndiaye, présidente de la CDP du Sénégal.

(CIO Mag) – Le patron du site seneporno.com visé par plusieurs plaintes pour exploitation illégale de données personnelles de particuliers est recherché par la Brigade nationale de lutte contre la cybercriminalité. La Commission des Données Personnelles du Sénégal (CDP) révèle l’avoir saisie suite à maints signalements. La présidente qui faisait face à la presse ce matin à l’occasion de la journée mondiale des données personnelles et de la vie privée fustige le fait que les citoyens sénégalais sont de plus en plus victimes de l’utilisation de leurs données. « Ce sont des sites pour adultes. Ce n’est pas notre rôle de les interdire ». Ce qui n’est pas normal », en revanche, poursuit l’ancienne ministre sous Abdoulaye Wade, « c’est qu’on vole la vidéo d’une personne faite dans un cadre privé et que, à son insu, elle se retrouve dans un site pornographique ».

Lire aussi » Sénégal : la CDP demande le blocage du site Seneporno.com

En ce qui concerne la vidéo intime d’une célèbre femme de médias au Sénégal publiée sur le site de Seneporno, Madame Ndiaye soutient qu’elle est toujours en ligne parce que le propriétaire « court toujours ». Et c’est pour mettre la main sur lui que le Premier ministre a été saisi comme précisé dans le communiqué d’hier afin de mettre à contribution les services compétents, en particulier l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP). Elle a par ailleurs plaidé pour un renforcement des moyens de la Commission des Données Personnelles pour mieux accomplir sa mission. Le panel de ce matin a réuni tous les acteurs qui utilisent les données personnelles des citoyens allant de la Sonatel à l’Agence nationale de statistique et de la démographie (ANSD) aux autres sociétés. La patronne de la CDP a plaidé pour une sensibilisation pour que tout le monde se retrouve « gagnant » concernant la problématique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here