Smart Senegal : après le Cap Vert, Dakar s’inspire de la Chine

0
1931
Le directeur général de l'ADIE, Cheikh Bakhoum (à droite) en visite en Chine.

(CIO Mag) – Après le voyage au Cap Vert, l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) du Sénégal s’est rendue en Chine, dans le cadre du projet Smart Senegal. Cette fois-ci, il s’agissait de voir comment les autorités peuvent s’inspirer de l’empire du milieu, pour le volet sécurité au cœur du chantier ouvert par Dakar. Et la ville de Shenzhen, au regard de ses avancées technologiques, s’est finalement imposée comme le choix qu’il fallait faire, en tant que ville à la pointe de la révolution digitale avec une gestion intelligente de la sécurité.

Safe City

Le Sénégal veut justement s’en inspirer, pour faire de Dakar et des grandes villes, « des endroits où il fait bon vivre et où la sécurité sera garantie, un véritable havre de paix pour les populations et les visiteurs », souligne l’Agence de l’informatique de l’Etat dans un communiqué. En effet, « le projet Safe City , comme l’explique le document, consiste à répondre aux nouveaux défis en matière de sécurité publique qui concilient des impératifs d’exploitation de l’information, des mesures adaptées et des acteurs qualifiés pour une gestion plus efficiente de la sûreté et des questions de souveraineté ».

Le directeur général de l’ADIE, Cheikh Bakhoum et un représentant du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique du Sénégal ont pu visiter le siège du géant chinois Huawei – grand partenaire de l’Etat dans le cadre du déploiement de la fibre optique -, le centre des commandements de Shenzhen ainsi que le centre des opérations intelligentes. La sécurité est une préoccupation quotidienne. Dakar ne le sait que trop et l’actualité le prouve encore avec deux cas de meurtre ayant touché les femmes et qui alimentent la chronique ces jours-ci.

Elimane, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here