Un jeune algérien invente un outil révolutionnaire pour le journalisme arabe

Directeur exécutif au Research Center for Artificial Intelligence de la société américaine « Grainger », le jeune algérien Fouad Bousetouane détient plus de 20 brevets dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Un jeune docteur algérien donne un nouveau coup de souffle au journalisme arabe en inventant un outil dopé à l’Intelligence artificielle qui offre un bouquet diversifié de services entre les mains des journalistes.

(Cio Mag) – Fouad Bousetouane, qui manie les clés du clavier à la perfection, a réussi à concilier journalisme et Intelligence artificielle pour donner naissance à un outil qui facilite la rédaction en langue arabe, et encore plus.

Il s’agit d’un modèle qui tient à vérifier les sources d’informations des journalistes. Celles-ci pourraient être divulguées sur des sites électroniques, les réseaux sociaux comme sur le petit écran. L’outil distingue, de ce fait, le vrai du faux.

Le modèle regorge de fonctionnalités. Il peut, selon les dires du docteur, détecter les hyper trucages (deepfake), les plus réalistes. Un peu plus loin, le diplômé de l’université d’Annaba a fait savoir que son outil a le don de déceler, en temps réel, toute faute dans les discours.

« Si par exemple un responsable avance des fausses données, cette IA veillera à les corriger à l’immédiat », assure le chercheur. « Cet outil pourrait mettre fin à toute information déformée », ajoute-t-il.

Une autre fonctionnalité encore plus intéressante, son outil peut rédiger des contenus en arabe et peut se mettre dans la peau du lecteur. Il détecte toute impression négative que pourrait avoir le lecteur. Il informe, par la suite, son utilisateur des modifications qui doivent être rapportées à l’article.

Il est également directeur exécutif au Research Center for Artificial Intelligence de la société américaine « Grainger » et détient plus de 20 brevets dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Zakaria Gallouch

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here