5 solutions technologiques qui ont changé la vie des Ivoiriens ces 20 dernières années

Image d’illustration : Unsplash

Des entreprises technologiques ont considérablement changé la vie des Ivoiriens au cours des 20 dernières années en renforçant l’impact des services de communications mobiles. Parmi elles, nous identifions 5 entreprises qui, de par leurs investissements, stratégies et innovations, ont contribué à la mise en place d’une économie numérique en Côte d’Ivoire.

(Cio Mag) – Dans les communications mobiles, la fintech, le commerce en ligne, les transports… ces services, et bien d’autres qui ne sont pas cités dans cet article, ont contribué à améliorer l’impact des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur le quotidien des Ivoiriens.   

Moov

En 2006, alors que les Ivoiriens se plaignent du coût élevé des appels téléphoniques, Moov Côte d’Ivoire (devenu Moov Africa Côte d’Ivoire) entre sur le marché avec des tarifs relativement bas et des packs vendus à des prix jamais pratiqués (2500 FCFA). Les effets sont immédiats : modification de l’offre faisant chuter les prix de la minute de communication en dessous de 100 FCFA ; de 4 millions en 2006, le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile grimpe  jusqu’à 13 millions en 2009. En 2022, Moov Africa Côte d’Ivoire compte plus 10 millions d’abonnés mobile.

Orange Money

En 2008, Orange Côte d’Ivoire est le 1er opérateur télécoms a lancé un service de transfert d’argent par téléphonie mobile dénommé Orange Money (OM). Les autres compagnies s’y mettent. En ville comme en zone rurale, le mobile money devient un moyen beaucoup plus pratique, accessible à tous, et sûr pour envoyer de l’argent, contribuant à sécuriser les fonds dans le monde agricole notamment. Le rythme de progression annuelle s’élève, le service entre dans les habitudes des Ivoiriens si bien qu’ils résument l’ensemble des services mobile money à la marque « OM ». Depuis son lancement, plus de 12 millions de clients font confiance à Orange Money en Côte d’Ivoire selon les statistiques de 2022.

Jumia

En 2012, les premiers livreurs urbains dans le domaine du e-commerce apparaissent avec Jumia (et Jumia food). Les Ivoiriens découvrent qu’on peut employer des personnes qui se déplacent à moto pour livrer des marchandises jusqu’à domicile ou sur son lieu de travail. Il n’en faut pas plus pour créer une industrie formelle et informelle sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, Jumia Côte d’Ivoire couvre non seulement les principales villes mais aussi les zones rurales. Plusieurs agences sont ouvertes dans tout le pays. En 2020, 50 % des commandes de Jumia vont dans les villes secondaires et zones rurales. Selon une étude de Comoé Capital, l’activité évolue entre 15 et 20% par an et représente à peu près 35 milliards de FCfa dans l’économie ivoirienne.

Yango

En 2018, une application de commande de taxi baptisée Yango fait son apparition dans l’écosystème numérique. Considéré comme le fleuron de l’ubérisation du secteur des transports en Côte d’Ivoire, Yango, qui s’appuie sur des tiers pour fournir son service de VTC, s’attire la foudre des chauffeurs de taxis intercommunaux appelés « taxis compteurs », en raison de la concurrence féroce qu’il impose à ces derniers. Qu’à cela ne tienne ! Le service couvre le Grand Abidjan. Les témoignages sont légions sur la nécessité de cette application dont les utilisateurs ne cessent de croître, faisant de la capitale économique ivoirienne et de la ville de Bouaké, les deux agglomérations du pays connectées à un réseau de 600 grandes villes dans les 17 pays de présence de Yango à travers le monde.

Wave

2019 marque le début des activités de Wave en Côte d’Ivoire avec la mise à disposition des cartes QR gratuites puis de l’application mobile et le lancement de paiements de biens et services. En pratiquant des frais de 1% sur les transferts d’argent et 0% sur les dépôts et retraits, Wave a atteint en si peu de temps une croissance qui a contraint ses concurrents à revoir leurs modèles économiques. Ce qui a considérablement réduit le coût de la monnaie électronique (75%). Selon les chiffres du régulateur télécoms ivoirien, l’entrée de Wave sur le marché a presque doublé le nombre d’utilisateurs du mobile money entre 2020 et 2022, passant de 23,2 à 41,09 millions.

Anselme AKEKO

Responsable éditorial Cio Mag Online
Correspondant en Côte d'Ivoire
Journaliste économie numérique
2e Prix du Meilleur Journaliste Fintech
Afrique francophone 2022
AMA Academy Awards.
En savoir plus

View All Posts