Algérie : la généralisation de la 4G fixe LTE pour bientôt

AZOUAOU MEHMEL, LE PRESIDENT-DIRECTEUR GENERAL D’ALGERIE TELECOM
AZOUAOU MEHMEL, LE PRESIDENT-DIRECTEUR GENERAL D’ALGERIE TELECOM
AZOUAOU MEHMEL, LE PRESIDENT-DIRECTEUR GENERAL D’ALGERIE TELECOM

« Algérie Télécom projette le déploiement de quelque 20 000 Km de câble fibre optique dans les deux prochaines années», a déclaré Azouaou MEHMEL, Pdg de l’opérateur historique algérien.

Aujourd’hui dans le monde numérique, la fibre optique est devenue une des solutions incontournables des systèmes de  télécommunications à longue distance. Cette fibre permet de propager un seul mode appelé  mode fondamental. C’est pour cette raison que l’Etat algérien vise à le généraliser et booster le secteur des TICs. A cet effet, le P-dg a déclaré « Nous projetons une pose de 20 000 kilomètres de câbles de fibre optique sur deux années (2014 et 2015) au niveau national ». Actuellement, le taux de raccordement au réseau de la fibre optique, Le P-dg d’Algérie Telecom a indiqué qu’  « A présent, Algérie Télécom a déjà réalisé la pose de 57 000 km de câbles à l’échelle nationale », «Pour réaliser les 20 000 autres km, cela nous demande plus du temps et d’efforts, et cela dans le seul objectif d’améliorer la qualité du service offert aux abonnés et de réduire les dérangements». Selon toujours le patron d’Algérie Telecom et dans le même contexte, il a tenu à expliquer que «La généralisation de la fibre optique au niveau national porte sur deux projets importants, le premier concernant la modernisation du réseau et le second sur le développement». Le Pdg a déclaré que «la phase modernisation touche le parc existant avec une reconfiguration des réseaux», tout en  précisant que « Pour le développement du réseau, son groupe a déployé cette année plus d’un million de sites d’accès MSAN (Multiservices Access node) à travers le territoire national ». Concernant le lancement de la 4G fixe LTE, le président-directeur général d’Algérie Telecom, Azouaou Mehmel a indiqué qu’« Algérie Télécom envisage de généraliser cette technologie pour toucher la masse du grand public, on a préféré ainsi commencer par les cybercafés au niveau des chefs-lieux avant d’arriver aux zones rurales». «Nous comptons également desservir les zones rurales pour permettre un accès à l’internet à tous les citoyens et pour encourager de  fait, la création des espaces internet communautaires » a-t-il expliqué.

Youcef MAALLEMI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here