Audiovisuel : le gouvernement ivoirien ordonne la gratuité des chaînes TNT nationales

0
1993

(CIO Mag) – Le gouvernement ivoirien ordonne la gratuité des chaînes de Télévision numérique terrestre (TNT), autorisées à émettre sur le territoire national dans le cadre de la libéralisation de l’espace audiovisuel. « Il est fait obligation aux opérateurs de bouquets satellites de procéder à la distribution à titre gracieux des chaînes de TNT reprises dans lesdits bouquets », a-t-il déclaré dans le communiqué lu par le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Tiémoko Touré, au sortir du conseil des ministres du mercredi 19 août.

En application de cette décision, la Nouvelle chaîne ivoirienne – NCI, Life TV, A+ Ivoire, RTI1, RTI2, La 3 et Info7 pourront être reçues sur le plan national au bénéfice des abonnés des chaînes payantes, même en cas de non-paiement des frais d’abonnement. Sur les bouquets payants de Canal+ et StarTimes, ces chaînes dites gratuites ne sont accessibles qu’aux abonnés qui s’acquittent desdits frais.

« Cette mesure vise à garantir au consommateur l’accès gratuit des chaînes hertziennes de la TNT ivoirienne », a expliqué le porte-parole du gouvernement, tenant compte de l’extinction prochaine du signal analogique qui consacrera de façon définitive la TNT dans l’espace audiovisuel.

Extinction progressive du signal analogique

Le chronogramme d’extinction du signal analogique dans les différentes régions du pays a été également évoqué par M. Sidi Tiémoko Touré. Organisé en fonction du niveau de déploiement de la TNT dans chaque localité, il a été fixé comme suit : 1er janvier 2021, extinction des émetteurs du Grand Abidjan et Bouaflé, Bouaké, Koun-Fao, Korhogo et Man ; 31 mars 2021, extinction des émetteurs dans les 29 autres localités du pays.

Selon le ministre, l’extinction progressive a été recommandée par le document de stratégie nationale de migration vers la TNT validé le 19 septembre 2012, en vue de pallier les désagréments liés à une interruption au plan national du signal analogique.

Si la Télévision numérique terrestre connaît une progression significative en termes de notoriété, c’est avant tout la volonté politique qui contribuera au renforcement des conditions d’accès. En la matière, plusieurs décisions étatiques ont été prises. Il s’agit notamment du plafonnement du décodeur MPEG4/DVB-T2 d’entrée de gamme à 10.000 FCFA et de l’antenne UHF à 6.000 FCFA. Objectif : permettre aux consommateurs de s’équiper en décodeurs et antennes TNT à bas prix.

Selon la Société ivoirienne de télédiffusion (IDT), la TNT couvrait 40 % du territoire national en octobre 2019. Les infrastructures de TNT serviront également à diffuser 60 chaînes de télévision numérique via le satellite SES-4.

Anselme AKEKO, Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here