Audition devant le Sénat : James Comey maintient ses accusations

0
951

(CIO Mag) – Il n’a pas fait de révélations fracassantes, mais James Comey (photo) a tout de même tenu à réitérer ses propos lors de son audition, jeudi 8 juin, devant la commission Renseignements du Sénat américain. A lire lemonde.fr, l’ex-chef du FBI a décrit un Donald Trump trop préoccupé par l’enquête concernant les éventuelles implications de la Russie dans la campagne américaine qui a mené à l’élection du magnat de l’immobilier. Pour souligner cette « préoccupation » du numéro 1 de la Maison Blanche, James Comey a rappelé qu’il s’est entretenu avec lui près de 10 fois en l’espace de 5 mois. « J’estime qu’il m’a limogé à cause de l’enquête russe », a déclaré l’ex-homme le plus informé de l’Amérique, qui se dit convaincu que « le but était de modifier la façon dont l’enquête sur la Russie était conduite », ce qui est « très grave » à ses yeux.

A lire aussi Piratage de comptes aux USA : l’ex-patron du FBI, James Comey, va témoigner devant le Sénat

Lorsque des élus républicains l’ont relancé sur la demande que lui aurait faite Donald Trump d’abandonner l’enquête sur son ex-conseiller à la sécurité nationale, Michael Flyn, M. Comey leur a fait savoir que la requête visait seulement son collaborateur et non le dossier concernant la Russie en général. Toutefois, il a dit avoir pris les propos pour une instruction. « Il est le président des Etats-Unis, seul avec moi, il dit qu’il espère cela, je l’ai interprété comme une demande de sa part ». Il faut noter que par ailleurs, l’ex-directeur de la police fédérale américaine a refusé de répondre à certaines questions, préférant les aborder dans le huis clos qui devait suivre dans la foulée.

A lire aussi :

USA : un procureur spécial pour enquêter sur l’affaire du piratage de comptes démocrates lors de la dernière campagne

USA : le patron du FBI mis en cause par Hillary Clinton dans l’affaire de ses e-mails privés, se défend

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here