Dématérialisation du service public ivoirien : les 1res applications disponibles en avril

Invité des rédactions du média d'Etat, le ministre ivoirien Roger Félix Adom a fait l'état d'avancement du projet de dématérialisation des démarches et procédures administratives.

(Cio Mag) – Les premières applications des démarches et procédures administratives dématérialisées devraient être disponibles dans trois mois, a révélé le ministre ivoirien de la Modernisation de l’administration et de l’innovation du service public, Roger Félix Adom, invité des rédactions du groupe Fraternité matin.

« Le projet avait démarré, il y a eu quelques difficultés, notamment le projet de démarches administratives qui va permettre justement la dématérialisation d’une soixantaine de procédures, selon notre plan, en espérant qu’il ne soit pas encore décalé. On devrait avoir les premières applications et améliorations au mois d’avril 2021 », a expliqué l’ancien directeur général du Groupe Vivendi Africa – Côte d’Ivoire.

Pour une administration zéro papier permettant aux citoyens d’effectuer les procédures administratives en ligne, un portail des services publics a été mis en ligne en septembre 2017 avec 36 services provenant des ministères de l’Education nationale, de l’Agriculture et de la Santé. En mars 2020, un diagnostic a permis de dénombrer 66 procédures administratives dématérialisées sur les 300 recensées dans le cadre du projet e-démarche administratives (E-DA). Outre les secteurs susmentionnés, ces procédures relèvent de la Justice, des Eaux et Forêts et du Tourisme.

Lire aussi » La modernisation du service public placée sous le signe de l’innovation

Avec ce projet, la Côte d’Ivoire veut améliorer l’accès des usagers aux services publics en termes de réduction de temps et de coûts. Aussi, la mise à disposition des premières applications devrait permettre de rehausser le niveau de satisfaction des usagers vis-à-vis de l’offre et de la qualité du service public.

« On espère que nos équipes et les prestataires tiendront ces délais. Ainsi, dans trois mois, on aura des améliorations palpables et perceptibles de la dématérialisation. Surtout qu’on a déjà commencé les formations », a détaillé le ministre Roger Félix Adom.

Anselme AKEKO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here