E-Santé / Côte d’Ivoire : Pass Santé Mousso, un bijou pour la santé

0
1284

Créer un dossier médical personnalisé et numérique accessible, pour améliorer la qualité de soin des populations, c’est l’idée qu’a eue l’Ivoirienne Corine Maurice Ouattara. La jeune femme a initié le PASS SANTE MOUSSO, un bijou de la forme d’un bracelet ou d’un médaillon assorti d’une carte connectée, le tout associé à une plateforme en ligne. Une solution qui permet à son propriétaire d’emporter ses données personnelles et médicales partout avec lui, et de les mettre à disposition des soignants et des urgences.

Objectif : réduire les risques d’erreur médicale, qui sont sources de nombreux décès. PASS SANTE MOUSSO connaît un intérêt tout particulier en temps de crise sanitaire de la COVID-19 puisqu’il permet d’obtenir rapidement des données et des informations sanitaires de qualité pour lutter contre le virus. Les personnes souffrant de maladies chroniques (diabète, hypertension, maladies respiratoires, obésité, etc.) et les populations ayant peu d’accès aux circuits de médecine efficace peuvent en bénéficier gratuitement via différents canaux. « Grâce à une vulgarisation du digital, la solution permettra de réduire les inégalités dans l’accès à l’information », explique la fondatrice.

Le PASS SANTE MOUSSO compte aujourd’hui plus de 15 000 utilisateurs, principalement en Côte d’Ivoire, dont environ 5 000 dans les milieux ruraux. La solution, sur laquelle travaille une équipe de 10 personnes, est actuellement implantée dans 46 centres de santé. Avec un chiffre d’affaire de 20 millions FCFA et 4 000 bénéficiaires de plus en 2019, le projet se finance pour le moment sur fonds propres. Son business model est basé sur la vente des bijoux PASS SANTE et sur des abonnements – particulier et corporate – annuels. Du fait de la crise, la start-up a en outre obtenu une subvention de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) et du Programme des Nations unies pour le développement de Côte d’Ivoire. PASS SANTE MOUSSO a vocation à s’adresser à tous les Africains. Des prospections ont déjà commencé au Bénin, au Sénégal et au Togo.

Paru dans CIO Mag N°65 Juillet – Août 2020,  téléchargez le PDF complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here