Les malvoyants camerounais bénéficient d’un espace numérique spécialisé

Les autorités camerounaise en visite du centre. Source: CJARC

Un centre multimédia inclusif dédié aux aveugles réhabilités a été inauguré par le ministère des postes et des télécommunications au siège du Club des jeunes aveugles réhabilités du Cameroun (CJARC) dans la ville de Yaoundé, la capitale du Cameroun.

(CIO Mag) – « Le Cameroun est engagé dans la transition numérique. Le chef de l’Etat a instruit d’impliquer tout le monde, de connecter tout le monde. Il ne faudrait donc pas que certains soient défavorisés parce qu’ils ont un handicap. Voilà pourquoi le centre multimédia qui leur a été offert a des équipements qui donnent une accessibilité qui s’adapte à leur handicap », a déclaré Minette Libom Li Likeng, la ministre en charge du numérique, le 2 décembre dernier lors de l’inauguration.

Minette Libom Li Likeng, la Minpostel, faisant un discours lors de l’inauguration. Source: CJARC

Ce centre est composé entre autres, d’une imprimante de pointe doté d’une capacité de 400 brailles par heure, des ordinateurs, des outils technologiques de dernière génération et des scanners. Il regroupe également des spécialistes aux services de ces personnes malvoyantes. Des formations en informatique spécialisées, l’édition ou la transcription en braille et la sonothèque sont des services qui y sont également proposés.

Toutes ces dispositions visent l’autonomie et l’épanouissement des personnes handicapées.

A en croire Libom Li Likeng, il s’agit de faire en sorte qu’un mal voyant et un voyant puissent avoir accès aux mêmes documents inclusifs afin que tous les Camerounais soient embarqués dans la transition digitale nationale.

Pour Coco Bertin, président du CJARC, le gouvernement camerounais montre par ce projet l’importance de la prise en compte des personnes handicapées dans la réduction de la fracture numérique.

« La qualité des équipements élève le Cameroun au rang de première structure de cette envergure en Afrique subsaharienne. Nous sommes reconnaissants au gouvernement camerounais », a t-il déclaré, repris par la presse locale.

Aurore Bonny

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here