LIFI LED présentera sa solution d’éclairage intelligent au CES Las Vegas 2020

0
2157
Ange Frédérick Balma, fondateur et CEO de Lifi Led Côte d’Ivoire, veut mettre à profit sa présence au CES Las Vegas 2020 pour faire adhérer un nombre important d’investisseurs à sa vision d’une Afrique sortie de l’ombre.

(CIO Mag) – 2020 s’annonce sur des chapeaux de roue pour la startup Lifi Led Côte d’Ivoire qui sera présente au salon américain du CES, à Las Vegas, du 7 au 11 janvier, pour exposer ses solutions qui permettent d’accéder à internet et à l’électricité, grâce à des panneaux solaires qui génèrent de l’énergie et un système LiFI qui utilise la lumière pour transmettre des données.

Des bornes LiFi, une connexion satellitaire, des poteaux luminaires avec des mâts fabriqués à partir de déchets plastiques recyclés, des ampoules LED de 9 Watts alimentées en énergie solaire. Ce pilote fonctionnel a été installé à Drongouiné, dernier village ivoirien avant le Libéria, puis à Brahimakro, une autre bourgade située à 25 Km d’Aboisso dans le sud-est du pays. Des équipements similaires ont été également déployés au Burkina Faso et au Mali.

Lors du CES 2020, salon le plus important consacré à l’innovation technologique en électronique grand public, le dispositif d’éclairage intelligent de Lifi Led Côte d’Ivoire sera présenté au Nevada avec des fonctionnalités nouvelles permettant aux équipements de Lifi Led de s’intégrer parfaitement dans les enjeux des villes intelligentes africaines et des pays développés. Objectif : démontrer combien cette technologie, jusque-là considérée comme un procédé de science-fiction, peut favoriser l’accès d’un plus grand nombre à l’électricité et améliorer l’accès à l’internet haut débit aussi bien en zones rurales que dans les grandes agglomérations.

« La nécessité de recourir à la technologie LiFi est encore plus évidente en Afrique, en sachant que le continent est ensoleillé et que la croissance effrénée de la démographie risque d’amenuiser les financements mobilisés pour améliorer le taux de raccordement aux réseaux électriques », argumente Ange Frédérick Balma, fondateur et CEO de Lifi Led Côte d’Ivoire.

Et l’entrepreneur d’ajouter que des villages ivoiriens de plus de 1600 âmes, privés d’électricité, sont désormais entièrement éclairés et connectés à Internet via un réseau d’éclairage LED. « Aujourd’hui, la population se délecte de ce nouveau mode de vie, offrant des possibilités économique et sociale jusque-là hors de portée. Chaque jour, entre 500 et 700 personnes sont connectées à Internet à Drongouiné. Sans compter les populations aux alentours », se réjouit-il.

Lauréat du 1er prix du concours EDF Pulse Africa 2019, Ange Frédérick Balma nourrit de grandes ambitions pour l’électrification du continent. C’est le cas de le dire puisqu’il a à cœur de monter une usine d’assemblage de luminaires intelligents et de produits dérivés afin de soutenir sa croissance en Côte d’Ivoire et en Afrique. Aussi une levée de fonds a-t-elle été lancée par la startup pour mobiliser 5 millions de dollars américains, environ 2,5 milliards de francs CFA.

Lifi Led Côte d’Ivoire compte, en outre, recruter de nouveaux talents pour offrir un éclairage toujours plus intelligent et innovant, afin de réduire la fracture numérique.

Une solution d’employabilité et commercialisable à l’international

En créant une branche à l’international, aux Etats-Unis et en France à Aix en Provence aux technopoles de L’Arbois, Ange Frederick Balma entend ajouter à son innovation une valeur pour devenir un acteur incontournable des smart cities et en efficacité énergétique avec ses solutions propres, écologiques et environnementales.

« Imaginez un lampadaire solaire capable de mesurer le taux d’ensoleillement, la pluviométrie ou les émissions de carbone ! Nous pouvons ainsi obtenir des Big data, qui sont autant d’aides à la décision pour les collectivités, et améliorer le cadre et la qualité de vie des villes nouvelles africaines et internationales », déclare l’entrepreneur ivoirien, qui veut profiter de sa présence au CES Las Vegas pour faire adhérer un nombre important d’investisseurs à sa vision d’une Afrique sortie de l’ombre.

Anselme AKEKO, Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here