RDC : la startup “Agro Bibi” veut révolutionner l’agriculture grâce à la technologie 

“Agro Bibi” est une startup agroalimentaire qui produit et transforme le cacao en poudre, le chia et autres épices. Elle s’appuie sur la technologie pour partager les informations nécessaires aux agriculteurs en République Démocratique du Congo.

 (Cio Mag)- Au départ la startup voulait contribuer à la réduction de l’insécurité alimentaire en RDC. Mais après, elle a jugé bon de rajouter une corde à son arc d’ambitions. C’est ainsi qu’elle a intégré le volet technologique dans ses actions, en mettant en place une plateforme en ligne qui lui sert de canal de diffusion d’informations destinées aux agriculteurs qu’elle encadre à Kinshasa, capitale de la RDC.

La Tech pour soutenir l’agriculture

L’intégration de la technologie dans ses actions fait suite à une observation. « Plusieurs producteurs font des pertes économiques suite au manque d’informations et d’expertises », confie Annie Kamala, la jeune entrepreneure. Un autre problème : en RDC, la fracture numérique est encore d’actualité. Le taux de pénétration d’internet est de 17,6 % de la population. Les zones enclavées sont les plus affectées. Pourtant, elles constituent les greniers des grandes villes du pays. Certes, le défi est énorme mais il faut bien commencer quelque part. Et Agro Bibi l’a compris.

Depuis 2020, elle a mis en place sa plateforme constituée d’une application mobile et d’un service destinée à fournir les informations à temps réel aux producteurs. « La technologie est le seul moyen qui nous permet atteindre plusieurs personnes en peu de temps et sans fournir beaucoup d’efforts », note Kamala. Près de deux ans après la mise en place de la plateforme, Agro Bibi enregistre pas moins de 1000 abonnés vivant généralement à Kinshasa. Ces derniers sont informés régulièrement en langue locale (Lingala) sur « le calendrier et les bonnes pratiques agricoles », telles que les techniques de fertilisation du sol, l’irrigation, les différents types d’agricultures et l’accès aux engrais.

Multiplier les séances de sensibilisation  

En dépit des défis qui jonchent son parcours, Agro Bibi compte étendre ses activités au-delà de Kinshasa. Pour réussir ce pari, la jeune startup a fait un premier pas en ouvrant un centre de formation en agro-business dans la même ville pour l’autonomisation des femmes. Deuxième pas : elle compte s’appuyer sur la technologie pour étendre son réseau sur l’ensemble du territoire national. Ce challenge consiste, entre autres, à multiplier les séances de sensibilisation sur la valeur ajoutée de la technologie dans l’agriculture et la formation des agriculteurs vivant dans des zones enclavées du pays. « Nous comptons révolutionner l’agriculture en uniformisant le prix du marché pour que les producteurs parviennent à vivre dignement de leurs productions », déclare Annie Kamala.

Enock Bulonza

Journaliste correspondant de Cio Mag en RDC.

View All Posts