IA, Télétravail et Cybersécurité : des antidotes à la pandémie

En provoquant volontairement un débat d’experts, en amont de la parution de ce numéro consacré au triptyque « IA, Télétravail et Cybersécurité », Cio Mag en a souligné l’importance. Et nous avons, dans le même temps, suscité l’intérêt de plusieurs centaines de lecteurs de notre magazine, si bien qu’ils ont participé à ce webinaire de haut niveau. Il est indéniable que ces trois tendances ont véritablement marqué l’année 2020. Et 2021 n’échappera pas à la montée en puissance de cette tri-force. La bascule contrainte et précipitée vers le télétravail, du fait de la pandémie de covid-19, nous permet d’entrevoir le côté positif du digital. Il va finir par faire gagner cinq bonnes années, en termes d’accélération, dans l’adoption des outils numériques. Mais, la question est de savoir s’il s’agit d’une redistribution des cartes ou d’un départ à zéro.

Dans tous les cas, pour l’Afrique, cette crise présente des opportunités certaines, qu’il faudra saisir.

Sans pour autant soulever le sempiternel débat sur l’opposition entre le déploiement des infrastructures physiques et celui des infrastructures digitales, on notera que cette crise est une opportunité pour l’Afrique. Elle lui offre l’occasion de se réinventer et surtout de prendre son destin en main. Le continent a d’ores et déjà marqué, de façon inédite, l’exploit d’accélérer le déploiement des réseaux mobile face à l’absence des réseaux filaires. Il a également généralisé, en un temps record, l’adoption du Mobile Money comme alternative aux réseaux des banques traditionnelles, pour bancariser et favoriser l’inclusion financière. Et peut, bien sûr, réussir l’exploit de gagner les défis de l’eSanté, de l’eEducation, de l’agritech, de l’eCommerce ou encore de l’administration électronique, de façon à servir de laboratoire dans les nouveaux usages, pour le reste du monde.

Tenir compte des préalables

Plus que jamais, « l’abordabilité » des coûts d’accès demeure une question centrale dans l’inclusion du numérique en Afrique. Une approche plus réfléchie et plus volontariste dans les stratégies nationales devrait favoriser une politique plus ambitieuse en termes d’accès universel au haut débit. Une fois la question des accès résolue, on pourra aborder, de façon plus holistique, la question de l’accélération des usages. C’est une évidence pour l’Afrique. Le continent, qui compte une population très jeune, pourra susciter des usages nouveaux, en rapport avec les problématiques locales. Les avancées de l’IA ont favorisé le passage de l’informatique transactionnelle au conversationnel. Elles promettent d’accélérer tous ces processus, mais cela passe obligatoirement par la formation et par l’acquisition des connaissances.

Enfin, le télétravail représente un changement de paradigme important en matière de cybersécurité. Aussi pratique et efficace qu’il puisse paraitre, il peut révéler des failles de sécurité. La population a besoin d’être sensibilisée aux diverses attaques : le ransomware, qui est comparé à une prise d’otage – en version numérique – avec un criminel anonyme ; le vol massif de données ; le piratage mobile, qui devenu une pratique courante en Afrique.

Si nous voulons tirer les enseignements de cette pandémie, nous pouvons dire que l’Humanité a une formidable capacité de résilience et une grande capacité d’adaptation. Néanmoins, elle reste vulnérable aux changements soudains. Au moment où nous scrutons l’ère post-Covid et les plans de relance, nous pouvons affirmer avec certitude que le retour à la normal se conjuguera désormais – et de façon durable – avec le suffixe « télé ». Il conviendra de l’associer à toute activité socioéconomique. C’est une aubaine pour pallier le manque ou l’inexistence d’infrastructures physiques pour les pays en développement. Et quand les derniers seront les premiers, on pourra alors reparler de cette remise à zéro des compteurs pour un nouveau départ.

Editorial de Mohamadou Diallo, publié dans Cio Mag N°69 Avril – Mai – Juin 2021

CIO Mag N°69 AVRIL-MAI-JUIN 2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here