Zimbabwe: First Capital Bank lance le chatbot bancaire Whatsapp

Photo via connectedafrica.com

La Banque commerciale a récemment présenté ses deux nouveaux « canaux numériques dynamiques qui révolutionneront » son expérience bancaire grâce à « une plus grande commodité et à une réduction des coûts de transaction ».

(Cio Mag) – Le premier canal est Alisa, un chatbot bancaire WhatsApp en guise de « première étape dans l’utilisation de l’intelligence artificielle ». C’est un dispositif « innovant qui utilise des technologies d’apprentissage automatique et d’informatique cognitive pour vous fournir divers services bancaires et capacités de transaction », a indiqué la banque sur son site internet.

Il sera engagé dans la discussion avec les clients et leur permettra d’effectuer divers services bancaires et transactions. Ils n’auront ainsi pas besoin d’aller en succursale.

Pour la sécurité et la confidentialité, Alisa dispose de cryptage de bout en bout « assez sécurisé. L’identification et la vérification seront effectuées avant la fin de toute transaction ou information bancaire personnelle », a indiqué la banque.

Les interactions avec ce chatbot sont gratuites, des frais sont appliqués aux transactions selon leurs tarifs.

«Nous concentrons nos efforts maximaux non seulement pour aligner et personnaliser notre offre de services en fonction des besoins changeants des consommateurs, mais aussi pour anticiper leurs besoins futurs et faire de la banque une expérience agréable et pertinente », a expliqué Ciaran McSharr, le directeur général du groupe.

Banking-On-The-Go

Pour Angela Kamhiriri, la directrice de la banque des consommateurs, les développements actuels de l’entreprise sont conformes aux normes mondiales prédominantes de la banque numérique et permettront aux clients d’effectuer des transactions en toute simplicité.

« Nous pensons qu’Alisa fournira une offre de services unique qui donnera vie à Banking-On-The-Go et soutiendra nos valeurs d’innovation et d’excellence de service avec facilité », a-t-elle déclaré dans la presse locale.

Le deuxième canal introduit est un nouveau mode de service par le biais de la facturation inversée, également connue sous le nom de « zero rating » (détaxée). Cela, dans le but d’apporter « une commodité supplémentaire en abordant la question du coût des données ».

Aurore BONNY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here